entertainment

Goa : Après une transition hybride de 3 ans, le Festival international du film Inde 2022 devrait retrouver sa pleine forme physique : Goa News

Le centre s’est engagé à moderniser les arrêts de bus de Goa : Mauvin
temps de l’Inde | il y a 1 jour | 30-10-2022 | 07h40
Temps de l’Inde
il y a 1 jour | 30-10-2022 | 07h40

Panaji : Le ministre des Transports routiers et des Autoroutes (MoRTH), Nitin Gadkari, s’est engagé à fournir gratuitement à l’armée de l’air 250 bus électriques dans le cadre du programme du gouvernement central. Le ministre des Transports, Movin Godinho, a déclaré samedi que les principaux arrêts de bus de l’État dans des zones telles que Panaji, Margao et Mapusa, où des terrains sont disponibles, seront transformés en ports de bus modernes par le centre entièrement à ses propres frais. Le secteur des transports doit être amélioré. Il est clairement visible que notre secteur des transports est le secteur le plus faible. Nous n’arriverons pas à 250 bus électriques. Il a déclaré que dans le cadre d’un programme central à venir, 250 bus électriques seraient alimentés par voie aérienne sans que l’État n’ait à dépenser un centime. « Il pense que le fait d’avoir des bus électriques contribuera également à réduire la pollution à Goa », a déclaré Godinho. Le ministre des Transports de l’Etat a rencontré Gadkari, qui est à Goa en visite privée. Godinho a déclaré que l’État avait également « vraiment du mal à entretenir nos arrêts de bus ». « En les regardant, il ne semble pas que nous soyons un pays touristique. Il nous a dit qu’il nous aiderait à rénover les 16 arrêts de bus de l’État. Et dans le cas des principaux arrêts de bus dans des zones comme Panaji, Margao, Mapuza, où le terrain est disponible, il a déclaré que les arrêts de bus devraient leur être remis et que le gouvernement central les transformerait en ports de bus modernes de type aéroport, a déclaré Godinho , « D’autres activités commerciales seront prévues dans ces ports de bus et les recettes seront partagées entre l’État et le gouvernement central, il n’y aura pas de tiers. Tous les revenus seront partagés à 50-50% par l’État et le gouvernement central pendant environ 30 ans, après quoi ils seront remis à l’État. Même s’il n’y a pas de génération de revenus, il n’y aura pas de charge pour l’État. Je lui ai dit qu’il ne serait pas possible de générer des revenus à partir de tous les arrêts de bus du pays. Mais il a dit, peu importe, nous reconstruirons tous les arrêts de bus et nous tirerons les revenus de partout où ils sont produits comme Panaji, Margao, Mabuza », a déclaré Godinho.

READ  La tempête de poussière du désert couvre l'Espagne, atteint la France et le Portugal - Redlands Daily Facts

Juliette Deforest

"Évangéliste de télévision. Communicateur sans excuse. Fanatique de bacon primé. Accro de la nourriture en général."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer