science

Gismito : Pourquoi y a-t-il tant d’animaux venimeux en Australie ? -Sciences et espace

L’Australie reculée abrite une grande variété de créatures venimeuses, notamment des araignées, des serpents, des méduses, des poulpes, des fourmis, des abeilles et même un ornithorynque. Mais une question raisonnable est la suivante : pourquoi y a-t-il tant de ces animaux là-bas ?

L’ornithorynque « mignon » est venimeux © Shutterstock / FOTODOM

Selon les experts interrogés par le portail les sciences vivantes, La plupart de ces représentants du monde animal s’attendaient à l’émergence de l’Australie en tant que continent, et seuls des serpents venimeux sont apparus après sa séparation.

Selon Kevin Arbuckle, professeur agrégé de biologie évolutive à l’Université de Swansea en Grande-Bretagne, le continent australien est devenu une masse continentale distincte il y a environ 100 millions d’années lorsqu’il s’est séparé de l’ancien supercontinent Gondwana. Comme l’a souligné l’expert, les proportions d’insectes venimeux sont deux à trois fois plus importantes que dans cette branche.

En termes simples, un certain nombre d’espèces toxiques sont « bloquées » en Australie après que celle-ci soit devenue une partie distincte du territoire. Arbuckle a noté que certains arthropodes indigènes d’Australie vivent également dans des régions tropicales et subtropicales. De plus, parmi les araignées, les araignées australiennes à toile en entonnoir sont originaires de ce continent, et les ancêtres de la veuve australienne existaient également avant la séparation du continent.

Il en va de même pour les céphalopodes, qui existent depuis environ 300 millions d’années et vivaient dans les eaux entourant l’Australie avant même que celle-ci ne devienne un continent indépendant.

Comme le note Michael Lee, professeur de biologie évolutionniste du South Australian Museum et de l’Université de Flinders, les reptiles venimeux sont apparus sur le continent alors qu’il commençait à dériver et à se réchauffer. Ainsi, les serpents ont colonisé l’Australie il y a environ 40 millions d’années, devenant ainsi les ancêtres d’espèces modernes devenues plus venimeuses.

READ  Un test respiratoire basé sur l'ARN détecte le COVID-19

« La diversité des animaux venimeux n’est pas inhabituelle dans une région essentiellement tropicale », a déclaré Arbuckle. —L’Australie jouit d’une image étonnamment stable patrie « Des animaux très venimeux, mais ce n’est pas souvent le cas. »

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer