entertainment

Face Time Bourbon change la donne I PARIS TURF

Face Time Bourbon sera évidemment le cheval à battre en Q +

Si le Prix de Bretagne a déjà rendu son verdict il y a trois semaines et a vu les qualifications du Diable de Vauvert, Feliciano et Bahia Quesnot pour le “beau”, c’est au tour du Prix du Bourbonnais – Prix d’Amérique Races Zeturf Qualif 2 à prendre le relais, ce dimanche 13 décembre, à l’hippodrome de Paris-Vincennes. Seize des meilleurs trotteurs de la planète tenteront d’obtenir leur billet ou, pour certains, de peaufiner leur préparation pour le grand rendez-vous du dernier dimanche de janvier sur le parcours exigeant de 2850 mètres de la grande piste.

Avec un riche compte bancaire de plus de deux millions d’euros, crack Face Time Bourbon (16- B. Goop) est déjà qualifié et n’était pas attendu au départ de ce Groupe II dans un premier temps. Son mentor, Sébastien Guarato, a changé d’avis, voyant son élève dans un état resplendissant le matin à l’entraînement et préférant lui donner un cours supplémentaire avant son prochain objectif, le Prix Ténor de Baune, prévu fin décembre. Et quand le fils de Argent liquide est sur la bonne voie, la situation change … «Il a gagné très facilement dans le Prix Marcel Laurent et n’a pas connu une course difficile. Le “Ténor”, son prochain objectif, n’étant que fin décembre, je ne voulais pas qu’il reste trop longtemps sans courir. Il ira ensuite directement au Prix d’Amérique avec fraîcheur. Dimanche, il trouve une opposition qu’il précède régulièrement. Ce sera toujours difficile à battre. “ Comme le souligne son entraîneur, c’est évidemment le cheval à battre.

READ  Alan Rickman est décédé en 2016 et nous fera bientôt le plus beau cadeau

Coup de coeur “Bretagne”, Valse de Poggio (2- J.-M. Bazire) n’a pas pu suivre le rythme pour finir, tout en ayant quelques excuses à faire après coup. Jean-Michel Bazire, qui avait plusieurs options avec cette belle petite châtaigne argentée, a décidé de s’aligner en Qualif 2! On peut lui faire confiance. Dernière remarque, Délia du Pommereux (11- F.Nivard) trouve Franck Nivard dans son sulky et mérite certainement le plus grand respect, comme le tenace Pauvre du Lorault (5- F. Lecanu), qui ne pouvait pas être mieux qu’actuellement. Mickaël Charuel, son mentor, nous a dit: «Il méritait cette victoire en début de mois mais cela ne s’est pas fait à l’avance. En effet, avec peu de partants, on aurait pu craindre que le déroulement de l’épreuve ne joue contre lui. En “Bretagne” avant, il avait très bien fini et il aurait pu obtenir son billet pour le Prix d’Amérique. Il est en grande forme et après une course bien menée, il peut encore finir rapidement. “ La “dame de fer” Fille Joudes (10- A. Laurent) prend lentement de l’ampleur. Méfiance. Triple représenté, JMB a récemment reçu dans ses loges un certain Victor Ferm (3- A. Abrivard), qui ne sera pas là à des fins touristiques. Très chuchoté dans Qualif 1, Moni Viking (7- M. Abrivard) n’a pu parler que trop tard ce jour-là, mais n’a finalement rien montré d’exceptionnel … C’est aussi difficile à condamner que de se souvenir. Pour notre part, nous lui donnons une autre chance. Avec ce qui précède Délia du Pommereux et Pauvre du Lorault, Carat Williams (13- Y. Lebourgeois) est l’une des bonnes notes du Prix de Bretagne. S’il ne fournit aucun effort dans le premier kilomètre et parvient ensuite à progresser dans la bonne voiture, une confirmation de sa part n’est pas impossible.

READ  un gros plan sur elle suscite l'enthousiasme des fans!

Mon choix: 16-2-11-5-10-3-7-13

Citations des entraîneurs collectées par TIP Agency.

Juliette Deforest

"Évangéliste de télévision. Communicateur sans excuse. Fanatique de bacon primé. Accro de la nourriture en général."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer