Tech

Examen du clavier de jeu mécanique Logitech Pro: compact et soigné

Les fins connaisseurs des claviers Logitech ne seront pas perdus avec le millésime 2019 du G Pro puisque les deux modèles partagent de nombreux points communs avec le G Pro 2017. Le design, le design, les touches ou encore la connectivité sont en tous points identiques entre les trois références. Les similitudes sont telles que le constructeur n’a même pas pris la peine de changer le nom du modèle sur le châssis version X, ni même l’interface logicielle (le G Pro X est reconnu comme un G Pro par l’application G Hub).

Pour ceux qui découvrent cette référence, le G Pro est un clavier sans clé (TKL, pas de pavé numérique) sans touches macro dédiées. Son châssis est principalement protégé par des pièces en plastique avec une finition mate sur les faces supérieure et inférieure. Les côtés du clavier sont recouverts d’un revêtement brillant. La robustesse est ici essentielle, cependant le clavier et les touches ont une fâcheuse tendance à retenir les micro-rayures et les empreintes digitales. C’est un peu dommage, surtout pour un clavier conçu pour être facilement transportable – malheureusement, aucun étui n’est fourni pour le protéger. Autre petit point négatif: le châssis sonne un peu creux à certains endroits et on perçoit une légère résonance métallique avec une frappe un peu vive.

Le clavier repose sur cinq grands coussinets antidérapants qui lui confèrent une stabilité sans faille sur le bureau.

Le clavier repose sur cinq grands coussinets antidérapants qui lui confèrent une stabilité sans faille sur le bureau.

Dans sa catégorie, le G Pro n’est pas le clavier le plus compact et le plus léger du marché, mais il prend peu de place sur le bureau (36 cm de large, 15,3 cm de profondeur ou 15,3 cm de profondeur). et un poids de 987 g). Aucun repose-poignets n’est fourni ou proposé spécifiquement pour ce modèle. Comme sur les autres claviers Logitech, l’inclinaison du G Pro est réglable sur deux niveaux: 4 ° et 8 °. Le haut des touches de fonction, sur la rangée la plus élevée, passe ainsi de 35 à 41 mm avec les petits pieds et à 49 mm avec les plus grands. Le haut des touches de la première rangée culmine à 31 mm. Quoi qu’il en soit, la facilité d’utilisation reste bonne.

Le G Pro propose des raccourcis multimédias classiques (gestion de la lecture, navigation entre les pistes, gestion du volume, muet) en combinaison avec la touche Fn. Deux touches dédiées sont présentes en plus des touches traditionnelles: la première permet d’activer ou de désactiver le mode Jeu (peut être configurée en détail via le logiciel, ce qui est très pratique), la seconde d’activer ou non le rétroéclairage RVB. Celui-ci est également d’excellente qualité et peut être configuré clé par clé via le logiciel G Hub. Ce dernier n’est pas reconnu pour sa stabilité ou ses menus ultra intuitifs, mais il a le mérite de proposer de nombreuses options avancées pour ce clavier. Concernant l’affectation des touches et des macros, seules les touches F1 à F12 sont concernées, avec compatibilité G-Shift pour attribuer une deuxième commande à chaque touche.

En termes de connectivité, le G Pro 2019 conserve exactement la même prise micro-USB que le G Pro 2017 avec son câble fourche. Compte tenu de la date de sortie et des revendications de ce clavier, un connecteur USB-C aurait été un choix beaucoup plus intelligent et plus cohérent.

Les G Pro et G Pro X 2019 sont équipés des nouveaux interrupteurs mécaniques Logitech «GX» qui nécessitent une force d’activation moyenne légèrement supérieure à celle des Romers-G (50g contre 45g) et adoptent un comportement et une course très proches de leurs équivalents mécaniques à Cherry ou Kaihua.

C’est d’ailleurs ce dernier qui conçoit les interrupteurs du G Pro et du G Pro X; les similitudes ne sont donc pas surprenantes. Si nous suivons les données fournies par Logitech, la force d’action du GX Blue, pré-installé sur le G Pro 2019, est de 50 g sur toute leur course de 4 mm, avec un point d’activation situé à 2 mm.

Bien entendu, les technologies d'anti-ghosting et de N-key Rollover répondent à l'appel sur ce G Pro afin de garantir la possibilité d'activer toutes les touches du clavier simultanément sans erreur d'interprétation de l'ordinateur.

Bien sûr, les technologies deanti-ghosting et N-key Rollover répondent à l’appel sur ce G Pro afin de garantir la possibilité d’activer simultanément toutes les touches du clavier sans erreur d’interprétation informatique.

Ceux qui résistent à l’expérience de frappe et au son de Romers-G seront certainement plus convaincus par ces nouveaux commutateurs GX. Le comportement des commutateurs était conforme à nos attentes et, comme nous avons pu le vérifier, proche de ce que nous trouvons avec les commutateurs Kailh ou Cherry MX. Bref, la qualité de frappe est excellente, la réactivité aussi, et il n’y a pas grand chose à redire sur ce point, à part un petit manque de stabilité de certaines touches, notamment la barre d’espace. Concernant le bruit généré, sachez que le clavier est bruyant et peut déranger vous-même ou votre entourage si vous êtes sensible au bruit. On aurait aimé que le constructeur commercialise des versions GX Brown et GX Red pour ce modèle, ne serait-ce que pour ce point en particulier, mais ce luxe est réservé au G Pro X …

Vue de côté, les touches forment un léger profil en V.

Vue de côté, les touches forment un léger profil en V.

Points forts

  • Frappe précise et agréable.

  • Conception robuste et transportable, réglage de l’inclinaison sur deux niveaux.

  • Rétroéclairage de haute qualité et hautement configurable.

Points faibles

  • Uniquement disponible en version clicky GX Blue.

  • Aucune évolution du connecteur (toujours micro-USB).

  • Revêtement plastique sensible aux empreintes digitales et aux micro-rayures.

  • Cognement fort, une caractéristique inhérente aux interrupteurs à clic mécaniques.

  • Pas de repose-poignets, même en option.

Conclusion

nous avons testé nous avons aimé

Logitech signe avec le G Pro un bon clavier mécanique TKL, robuste et offrant une très belle expérience de frappe grâce aux nouveaux commutateurs GX. On est encore un peu sur notre faim, car le constructeur aurait pu en profiter pour moderniser un peu son clavier (connexions, touches, finitions). De plus, le G Pro 2019 n’est disponible que dans la version GX Blue, tandis que les deux autres commutateurs tactiles linéaires Rouge et Marron sont en effet commercialisés pour le G Pro X.

READ  Android veut être plus durable mais pas trop, Apple et Facebook se chamaillent aux États-Unis

Cunégonde Lestrange

"Gourou de Twitter. Écrivain en herbe. Fauteur de troubles typique. Entrepreneur. Étudiant hipster."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer