World

Des véhicules militaires ont été repérés sur les routes de Wellington en direction de l’Australie pour un exercice majeur

Un VBL de l'armée néo-zélandaise se prépare à charger dans le HMNZS Canterbury le 29 juin 2019 à Napier avant l'exercice Talisman Sabre.  (photo d'archive)

Keri Marshall/Getty Images

Un VBL de l’armée néo-zélandaise se prépare à charger dans le HMNZS Canterbury le 29 juin 2019 à Napier avant l’exercice Talisman Sabre. (photo d’archive)

Des véhicules militaires blindés légers vus traverser Wellington vendredi sont transportés vers un exercice d’entraînement à grande échelle en Australie.

Un porte-parole des Forces de défense néo-zélandaises a déclaré que les véhicules vus sur les routes de Wellington devaient être capturés au-dessus de Tasman pour participer à l’exercice Talisman Saber 23.

« Les véhicules militaires que vous avez vus comprennent des véhicules blindés légers (VBL), des véhicules opérationnels moyens et lourds (MHOV). Ils sont transportés par avion en Australie dans le cadre de la contribution de la NZDF à l’exercice Talisman Saber, un exercice conjoint organisé par l’Australie et les États-Unis. États-Unis », a déclaré le porte-parole.

Sabre Talisman exercice 23 Le porte-parole a déclaré que les exercices seront les plus importants jamais organisés en Australie, auxquels participent environ 30 000 militaires de 11 pays.

En savoir plus:
* HMNZS Aotearoa: Le capitaine est ravi après l’arrivée d’un énorme paquebot en Nouvelle-Zélande
* La grippe infecte le personnel des forces de défense en formation en Australie
* Des exercices militaires à Foxton divertissent les habitants

« Participer à des activités de formation conjointes de haute qualité améliore l’interopérabilité et renforce les relations tout en exerçant des capacités de combat », a déclaré le porte-parole.

Les Fidji, la France, l’Indonésie, le Japon, la République de Corée, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, les Tonga, le Royaume-Uni, le Canada et l’Allemagne participent également à l’exercice. En revanche, les Philippines, Singapour et la Thaïlande assisteront aux exercices en tant qu’observateurs.

READ  Au-delà du symbolisme : remédier à la sous-représentation de la communauté chinoise dans la politique néo-zélandaise

Les forces de défense néo-zélandaises déployaient 300 personnes de trois services pour participer à l’exercice, dont une «équipe de combat d’infanterie mécanisée» composée de deux pelotons de l’armée.

Les pelotons apporteront avec eux 20 VBL, 9 MHOV, une unité opérationnelle à voilure tournante avec trois hélicoptères NH90 de l’Air Force et un élément de force hydrographique du HMNZS Matataua de la Marine.

Le porte-parole des Forces de défense a déclaré que des véhicules militaires avaient été transportés en Australie sur un navire marchand, que des hélicoptères NH90 étaient pilotés par des avions C-17 de l’armée de l’air australienne et que le personnel voyageait à bord d’avions Boeing et Hercules de l’armée de l’air.

Un char australien M1 Abrams participe à un assaut urbain dans le cadre de l'exercice

Ian Hitchcock/Getty Images

Un char australien M1 Abrams participe à un assaut urbain dans le cadre de l’exercice « Talisman Saber 21 » le 27 juillet 2021 à Townsville, en Australie. (photo d’archive)

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer