World

Des hôteliers et des réfugiés ukrainiens ont manifesté à Sunny Beach

L'entreprise affirme qu'elle n'a pas reçu de paiements de l'État

Des hôteliers et des réfugiés ukrainiens se sont rassemblés pour protester à Sunny Beach. Bien que le Cabinet ait voté la prolongation du programme d'aide humanitaire pour les réfugiés ukrainiens jusqu'au 1er août, les hôteliers n'ont pas reçu de paiements de l'État pendant neuf mois.


Actuellement, plus de 7 000 Ukrainiens vivent encore sur le territoire de la région de Bourgas, dont environ 5 000 à Sunny Beach et à Saint-Vlas. Les propriétaires d'hôtels ont annoncé qu'ils n'avaient plus d'argent pour payer les factures de leur ménage et que l'approvisionnement en électricité et en eau de leurs bases était sur le point d'être coupé.


La période de protection temporaire des réfugiés dans notre pays a été prolongée d'un an


« Cela fait très longtemps. Aucun de nous n'en peut plus. Cette fois, nous parlons de faillite. Personnellement, environ 1 000 personnes séjournent dans sept hôtels. Je ne peux absolument plus payer les factures d'électricité et d'eau », a déclaré le propriétaire de l'hôtel. Léna Andonova.


« Nous savons que l'Union européenne donne de l'argent à la Bulgarie. La situation est très grave. Nous implorons le gouvernement bulgare de coopérer. La plupart des Ukrainiens qui sont restés ici n'ont plus de logement en Ukraine », a déclaré Natasha Zlatoverhaya, une Ukrainienne. réfugié.






READ  aucun traitement testé par l'OMS ne fonctionne

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer