entertainment

Des films en plein air gratuits seront dans une banlieue hors île uniquement française cet été à cause de Bell 96

Publié le 22 juin 2023 à 22 h 05 HE

Une série de projections gratuites de films en plein air dans une communauté à l’ouest de Montréal sera exclusivement en français cet été, au grand dam de certains résidents anglophones.

Depuis six ans, Notre-Dame-de-l’Île-Perrot organise des projections de films – un en anglais, un en français – dans deux parcs différents le jeudi.

Mais cela ne s’est pas produit cette année à cause de la loi 96, selon le maire.

La communauté a promu l’événement dans le Facebooket annonçant des titres familiaux comme The Super Mario Bros. Movie et Despicable Me 3.

Lorsque quelqu’un a commenté pour demander pourquoi ils ne montraient pas de films en anglais, la municipalité a répondu :

« Avec l’entrée en vigueur de la loi 96, la ville française doit en faire un usage exemplaire, notamment pour la sélection de films présentés dans le cadre des Jeudis dans les Parcs. Bonne journée ! » Lire le commentaire posté en français.

La réponse a suscité de nombreux commentaires de personnes contrariées par le changement, certains disant qu’ils attendaient l’événement avec impatience chaque année.

Steve Fortin a commenté : « La ville a choisi de s’aligner sur une approche entièrement française… De la même manière, les Anglais sont clairement des citoyens de seconde classe pour eux.

« Le plus insultant est la réponse de la ville à une question sur le manque de films en anglais uniquement en français ! » a commenté Mike Bouchard.

« Cela n’a aucun sens. » Maire

La mairesse Danny Deschine a dit qu’elle n’était pas non plus satisfaite du déménagement, mais la municipalité n’avait pas d’autre choix.

READ  Le président français Memento discute de la stratégie de distribution et de la liste de production, notamment Farhadi, Audiard, Ceylan et Saleh (EXCLUSIF)

« Cela n’a pas de sens », a-t-elle déclaré dans une interview à CTV News, expliquant qu' »il est difficile d’appliquer une loi peu claire ».

Deschain affirme que le service juridique de la ville a consulté la vaste campagne québécoise nouvelle législation linguistique, Il a décidé que l’événement devait se dérouler en français à moins qu’il ne veuille faire face à une amende potentielle de 30 000 $.

Quant à la réponse, en français uniquement, sur Facebook, elle a dit : « C’était une erreur ? Peut-être. »

Deschen dit que son équipe étudie d’éventuelles failles qui lui permettraient de montrer des films dans les deux langues. Par exemple, une exception peut être faite si l’événement est considéré comme une attraction touristique.

Deschen dit qu’elle espère trouver une solution qui fonctionne pour tous les résidents. Notre Dame de l’Isle Pérou est une communauté d’environ 12 000 personnes, dont environ un tiers sont anglophones.

READ  Un regard intérieur sur le nouvel album, Sud de la France

The response prompted many comments from people upset with the change, with some saying they look forward to the event every year.

"The city have chosen to side with an all French approach … in that same way of thinking, English people are obviously second-rate citizens to them," commented Steve Fortin.

"What is most insulting is the City answering the question about the lack of English movies in FRENCH only!" commented Mike Bouchard.

'IT DOESN'T MAKE SENSE': MAYOR

Mayor Danie Deschênes says she's not happy with the move either, but the municipality had no choice.

"It doesn't make sense," she said in an interview with CTV News, explaining that it's "hard to apply a law that's unclear."

Deschênes says the city's legal department consulted Quebec's sweeping new language legislation, and determined the event must be held in French unless it wanted to face a potential $30,000 fine.

As for the French-only response on Facebok, she said: "Was it a mistake? Maybe."

Deschênes says her team is looking at potential loopholes that would allow it to screen films in both languages. For example, there could be an exception if the event is considered a tourist attraction.

Deschênes says she hopes to find a solution that works for all residents. Notre-Dame-de-l'Île-Perrot is a community of about 12,000 people, about one-third of whom are Anglophone.

-->

Juliette Deforest

"Évangéliste de télévision. Communicateur sans excuse. Fanatique de bacon primé. Accro de la nourriture en général."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer