Top News

Des experts des droits de l’homme entendent comment la « surveillance raciste » affecte le développement en France |

Dominic Day, président Groupe de travail d’experts sur les personnes d’ascendance africaine, J’étais parlez Suite à sa visite à Paris du 13 au 16 décembre.

Focus sur le développement

Les visites dans les pays d’experts des droits de l’homme de l’ONU sont à l’invitation du gouvernement hôte et se concentrent sur l’établissement des faits, le diagnostic et les recommandations.

Cependant, la tâche du groupe de travail était différente, car les membres ont étudié les opportunités et les obstacles à la réalisation objectifs de développement durable (Objectifs de développement durable) pour les personnes d’ascendance africaine.

Ces problèmes incluent l’obscurcissement ou l’ignorance des expériences actuelles qui peuvent découler de l’héritage du colonialisme et de la traite transatlantique des esclaves.

« Malgré le discours sur le mérite, les personnes d’ascendance africaine à divers stades de leur développement éducatif et professionnel, y compris celles qui ont connu un grand succès, ont signalé que la subordination aux gardiens des institutions est indispensable pour l’accès et la reconnaissance, même en présence de compétences et de talents importants ,  » a déclaré Dominic Day, président du groupe de travail.

« L’autodéfense raciste va à l’encontre des droits de l’homme, impose des coûts de développement énormes aux personnes d’ascendance africaine individuellement et dans leur ensemble, et prive la France d’un moteur économique éprouvé dans de multiples domaines », Elle a ajouté.

Les efforts sont les bienvenus

Au cours de la mission, le groupe de travail a travaillé avec des institutions des droits de l’homme, l’Agence des Nations Unies pour l’éducation et la culture, UNESCOet un large éventail de représentants de la société civile connaissant bien le contexte du développement.

READ  4 bonnes raisons de jouer dans les casinos en ligne

« La délégation a salué les efforts en cours dans certains domaines pour mettre en évidence les principaux obstacles et créer des réseaux pour garantir que les personnes d’ascendance africaine aient accès à des mécanismes formels et informels pour l’emploi et le développement professionnel. Le communiqué dit.

La visite a également été l’occasion de présenter des « moteurs de développement » spécifiques que les autorités françaises pourraient utiliser pour promouvoir des améliorations, et la mission a été informée par les Orientations pour le Groupe de travail sur l’inclusion des personnes d’ascendance africaine dans Programme 2030.

Mme Day a déclaré que le projet de l’UNESCO sur la Route de l’esclave a été une source majeure de connaissances pour les experts, aidant à faire la lumière sur les problèmes historiques et patrimoniaux à l’origine des expériences actuelles rapportées par les personnes d’ascendance africaine.

« Bien que le Groupe de travail n’ait pas rencontré à ce stade de représentants du gouvernement français, il partagera les observations recueillies lors de cette visite pour entamer un dialogue fondé sur les obligations du pays en matière de droits humains. La France doit réfléchir aux bénéfices économiques et de développement d’un partenariat. avec des personnes d’ascendance africaine ».

Le Groupe de travail partagera ses premières observations avec le gouvernement français et proposera d’engager le dialogue dans le cadre d’une visite officielle dans le pays.

voix indépendantes

Des experts indépendants, des rapporteurs spéciaux et des membres des groupes de travail sont nommés par les Nations Unies Conseil des droits de l’homme Suivre et rendre compte de situations spécifiques à des pays ou de questions thématiques.

READ  Boris Johnson présidera une réunion de crise au Royaume-Uni

Ces personnes servent à titre personnel et ne font pas partie du personnel de l’ONU, et l’ONU ne leur verse pas leurs salaires.

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer