World

Décès d’un policier, blessé lors d’affrontements avec des partisans pro-Trump à Capitol Hill

Brian D. Sicknick a été touché lors d’affrontements avec des militants pro-Trump. Il est la cinquième victime des graves événements de mercredi.

Les autorités ont fait l’annonce jeudi. Au lendemain des violents événements survenus au Capitole des États-Unis à Washington, où plusieurs milliers de militants pro-Trump se sont rassemblés avant que certains d’entre eux ne parviennent à entrer dans le bâtiment, un policier a été tué. Ce nouveau décès porte à 5 le nombre de victimes liées à ces événements.

Selon un communiqué de presse de la policeL’officier Brian D. Sicknick est décédé jeudi vers 21 h 30, heure locale, des suites de blessures subies lors des affrontements. Il a été abattu “alors qu’il s’engageait physiquement avec des manifestants” et “s’est effondré” à son retour au bureau. Il a été transporté à l’hôpital, où il a succombé à ses blessures.

Une cinquantaine d’officiers blessés

La mort de cet homme, policier depuis 2008, fera l’objet d’une enquête de la direction des homicides de la police métropolitaine, affirment les autorités, qui “pleurent la perte d’un ami et collègue” et adressent leurs condoléances à ses proches.

Au total, selon ABC, environ 50 agents du Capitole et de la police métropolitaine de Washington ont été blessés au cours de cette journée, ce que Joe Biden a qualifié de “l’un des jours les plus sombres de notre histoire”.

READ  Les hôpitaux anglais au bord de la saturation

Benoit Béringer

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer