entertainment

Critique d’Austin Film Festival : Des vacances à tout prix : comédie française Une joyeuse descente dans le chaos – Screens

Omar Diao à Austin Film Festival gagnant de Vanguard Comedy Des vacances à tout prix

Fred (Omar Diaw) est un mari et un père aimant qui veut juste faire plaisir à sa famille sans causer de problèmes. C’est un homme honnête et travailleur, mais tout le monde autour de lui n’est pas pareil.

Heureux d’emmener sa femme et son fils en vacances pour la première fois depuis des années, une série de revers financiers rend cette tâche apparemment simple si difficile et si amusante.

Des vacances à tout prix (Des vacances à tout prix ) suit les mesures strictes que Fred prend, et celles qu’il ne fera pas, pour s’assurer que sa famille puisse passer des vacances inoubliables. Parmi ses tentatives désespérées pour maintenir les vacances en vie, il a demandé de l’aide à un vieil ami, que Fred ne connaît pas, et il ne se soucie pas non plus de son meilleur intérêt.

La satire sociale de Stefan Lee Morovic, qui a remporté un prix Comedy Vanguard au Austin Film Festival de cette année, réussit dans une lutte simple qui est une source de suspense. Fred est trop occupé à assumer les petits boulots que lui confie son vieil ami Jean-Luc (Benjamin Garnier) pour passer du temps avec sa femme (Donya Eden), ce qui fait que sa naïveté et son insécurité deviennent ce qu’il y a de mieux.

Une prémisse apparemment simple se transforme en une série de moments idiots, dont beaucoup sont vraiment choquants et feront certainement rire. Sur Moments of Freak, le scénariste / réalisateur Stevan Lee Mraovitch fait un excellent travail pour créer le suspense qui s’accumule tout au long du film, quelque chose qui n’est amplifié que par les solides performances de Diaw et Eden, et le rôle amusant de méchant de Garnier.

READ  Macron admire la restauration de Notre-Dame depuis le toit d'une cathédrale détruite par un incendie

Malheureusement, malgré les deux premières œuvres intéressantes, la dernière pièce n’est pas en mesure de payer ce qui a été mis en place. Avec un message final complexe, des messages inhabituellement lourds et des choix personnels douteux, les 15 dernières minutes peuvent amener quelqu’un à réévaluer son appréciation pour la dernière heure et demie.

Malgré la fin décevante, le voyage de Fred est néanmoins convaincant à regarder. Les efforts qu’il fera pour sa famille sont souvent irrationnels, frustrants, enjoués et beaux. C’est la spirale imprévisible du film qui le rend si fascinant à regarder.


Des vacances à tout prix

Comédie Vanguard primée

Jeudi 28 octobre, 19h10

Festival du film d’Austin, 21-28 octobre. Retrouvez toutes nos actualités, critiques et interviews sur austinchronicle.com/austin-film-festival.

Juliette Deforest

"Évangéliste de télévision. Communicateur sans excuse. Fanatique de bacon primé. Accro de la nourriture en général."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer