World

Covid-19 : Singapour ouvre ses portes aux voyageurs vaccinés de Nouvelle-Zélande

Singapour a annoncé la levée des exigences de quarantaine pour les voyageurs vaccinés, y compris ceux en provenance de Nouvelle-Zélande.

À partir du 1er avril, les visiteurs ayant au moins deux vaccins devront passer un test avant le départ dans les deux jours suivant le départ pour entrer dans la cité-état. Les enfants de 12 ans et moins entièrement non vaccinés seront également autorisés à être testés négatifs.

Les responsables du Centre asiatique affirment que tous les certificats de vaccination, quel que soit le pays de délivrance et qu’ils soient ou non vérifiables numériquement, seront acceptés comme preuve de vaccination.

Les voyageurs n’auront plus à se soumettre à un avis de séjour à domicile ou à un test antigénique rapide non supervisé après leur arrivée à Singapour. Ils n’auront pas non plus à demander un permis de voyage ou un permis de voyage aérien pour entrer dans le pays. Cependant, les visiteurs pour de courtes périodes doivent acheter une assurance voyage Couvrir un minimum de 30 000 S$ (31 700 NZ$) pour les traitements médicaux liés au Covid-19 et les frais d’hospitalisation, avant le voyage à Singapour.

Hôtel Marina Bay Sands à Singapour.

123RF

Hôtel Marina Bay Sands à Singapour.

Lire la suite:
* Voyager à l’étranger : est-il temps pour la Nouvelle-Zélande d’annuler les tests avant le départ ?
* Les destinations d’outre-mer que nous aurons les meilleures chances de visiter en 2022

Singapour simplifie ses catégories d’entrée pour tous les pays et régions en voyage général ou restreint.

Une fois le nouveau cadre mis en ligne le 1er avril, tous les pays seront automatiquement dans la catégorie générale. Ils ne seront déplacés vers un état restreint qu’en cas d’épidémie de nouvelles variantes potentielles de coronavirus.

Auparavant, seuls les visiteurs des pays approuvés par Travel Lane étaient autorisés à entrer; La Nouvelle-Zélande n’en faisait pas partie.

le mois passé , Air New Zealand a annoncé la reprise de ses vols vers Singapour Le 27 mars.

Le Premier ministre de Singapour, Lee Hsien Loong, a déclaré que le moment était venu de s’ouvrir.

Auparavant, nous étions prudents en raison de l’incertitude concernant l’effet Omicron. « Maintenant, Omicron est bien sous contrôle », a-t-il déclaré dans une allocution télévisée.

« Presque tous nos cas sont locaux, proviennent de la communauté. Les étrangers ne représentent qu’un très petit pourcentage des cas. Nous pouvons donc ouvrir nos frontières en toute sécurité. »

Le nombre moyen quotidien de cas sur sept jours est passé d’environ 13 000 à moins de 10 000. Pendant cette période, le nombre d’hospitalisations est passé de 1 238 à 951.

Singapour est le dernier pays à avoir assoupli les restrictions de voyage dans la région Asie/Pacifique après des pays comme la Nouvelle-Zélande, l’Australie, l’Indonésie et la Thaïlande.

Plus de détails sur les conditions d’entrée à Singapour peuvent être trouvés à safetravel.ica.gov.sg.

READ  La Première Dame Jill Biden entre dans l'histoire en continuant à enseigner l'anglais dans son collège communautaire aux États-Unis

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer