World

COVID-19 : aucun nouveau cas communautaire, les rapatriés du Queensland sont invités à faire preuve de prudence alors que le pays entre en confinement

«À la suite de la décision du Queensland ce week-end d’introduire une interdiction de trois jours dans certaines parties de l’État, nous contactons tous les voyageurs qui sont revenus depuis lundi dernier, leur demandant de vérifier les lieux d’intérêt sur le site Web de Queensland Health pour tout symptôme. de COVID-19 », a déclaré mardi un porte-parole du ministère de la Santé dans la mise à jour quotidienne.

« Si les gens reviennent sur un vol de rapatriement géré depuis lundi dernier et se trouvent dans un endroit important dans le temps, ils doivent immédiatement isoler leur domicile ou dans un logement approprié et contacter Healthline au 0800358 5453 pour obtenir des conseils sur les tests. »

Le personnel a également identifié 2 997 personnes qui sont rentrées en Nouvelle-Zélande sur des vols gérés au départ de Victoria entre le 25 et le 30 juillet et ont été tenues, en vertu d’un avis de l’article 70, de les isoler jusqu’au troisième nouveau test négatif.

Ce nombre a été réduit de deux à partir de lundi en raison d’ajustements de l’historique des voyages.

Parmi ceux-ci, 1885 sont jusqu’à présent revenus avec un test négatif. Cependant, 526 résultats sont attendus dans les deux prochains jours, et le reste est actuellement en cours d’évaluation pour le suivi.

Mardi, Le Queensland a signalé 16 nouveaux cas de COVID-19 dans la communauté, tous liés à un seul groupe – portant l’épidémie à 47.

Janet Young, chef de la santé publique du Queensland, a déclaré que les responsables craignent que l’origine de l’épidémie reste inconnue.

READ  La Turquie veut ouvrir une `` nouvelle page '' avec l'Europe, dit Erdogan à Merkel

“Je crains que nous ne sachions pas comment cette épidémie s’est produite. Nous connaissons les deux premiers cas qui sont arrivés dans le Queensland le 29 juin, mais je ne sais pas comment je suis passé de l’une de ces deux personnes au premier cas de la famille dans ce domaine dotable.”

Pendant ce temps, la Nouvelle-Galles du Sud frappée par le coronavirus a enregistré 199 nouveaux cas supplémentaires de COVID-19 mardi, dont 50 étaient contagieux alors qu’ils étaient dans la communauté.

Mise à jour du statut

Il n’y a aucune preuve de COVID-19 dans la communauté, aucun nouveau cas n’ayant été signalé dans les installations d’isolement et de quarantaine (MIQ) depuis la dernière mise à jour du ministère lundi.

Un cas – une personne arrivée le 28 juillet des Philippines via les Émirats arabes unis – a été classé comme infection historique, ce qui signifie qu’il n’était pas contagieux au moment de son examen – bien qu’il soit revenu à un résultat positif à son arrivée à New Zélande.

Un rapatrié infecté par COVID, j’ai mentionné dimanche, a maintenant été reclassé comme “sous enquête” et, par conséquent, a été omis du décompte des cas confirmés du pays.

Sept personnes se sont remises du virus, portant à 30 le nombre de cas actifs en Nouvelle-Zélande.

La moyenne mobile sur sept jours des nouveaux cas détectés à la frontière est de deux.

Jusqu’à présent, la Nouvelle-Zélande a enregistré un total de 2 521 cas confirmés de COVID-19.

Mettre à jour le début de la vaccination

Plus de 1,979 million de doses du vaccin Pfizer-BioNTech ont été administrées jusqu’à présent, lundi à 23 h 59.

READ  Fermeture de la bulle : pourquoi tous ceux qui reviennent d'Australie cette semaine ne devraient pas entrer dans le MIQ

Parmi ceux-ci, 1,221 million sont des premières doses et plus de 757 000 sont des deuxièmes doses.

Plus de 110 600 Maoris ont reçu le premier vaccin. Parmi ceux-ci, environ 71 000 ont reçu un deuxième coup, ce qui signifie qu’ils ont reçu une vaccination complète contre le virus.

Environ 76 300 doses ont été administrées aux peuples du Pacifique. Parmi ceux-ci, environ 48 300 ont reçu une deuxième blessure au couteau.

Lundi, 35 000 doses ont été administrées au total, dont 25 500 premières doses et près de 9 400 secondes doses.

Mise à jour du matin

Le cargo MS Mattina reste en quarantaine à un poste d’amarrage sûr à Bluff.

Mardi matin, 13 des 21 marins restaient à bord.

L’un des marins qui recevait un traitement à l’hôpital de Southland est sorti lundi, mais a besoin de soins médicaux continus pour une maladie non liée.

Il a été transporté en toute sécurité dans une résidence organisée par la Southern Region Health Authority, où sa santé a pu être surveillée et traitée.

L’un des marins est toujours hospitalisé et son état s’améliore.

Un autre navigateur, qui a été testé négatif pour COVID-19, est resté dans des logements aménagés à Southland.

Un autre navigateur, qui était à bord du Matina, a été transféré avec succès dans une installation d’isolement gérée à Christchurch lundi. Ce navigateur a des preuves sérologiques d’une infection historique. Il devait à l’origine rester à bord pour maintenir les fonctions essentielles du navire. Cependant, la décision a été prise qu’il peut maintenant aller à l’isolement.

Le transfert du navire à la quarantaine pour ce navigateur a été effectué en utilisant toutes les procédures d’infection, de prévention et de contrôle, y compris l’utilisation d’équipements de protection individuelle appropriés.

READ  Un nouveau plan de soutien économique approuvé aux États-Unis

Cinq marins du navire, qui ont été testés positifs pour COVID-19, sont maintenant dans un centre d’isolement géré à Christchurch.

“Toutes les précautions de santé publique possibles sont prises pour prendre soin des gens de mer de manière à fournir les soins de santé dont ils ont besoin et à assurer la sécurité des agents de santé, des travailleurs portuaires et de la communauté”, a déclaré le porte-parole.

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer