World

Coronavirus: le vaccin Pfizer COVID-19 est approuvé sous condition pour les enfants âgés de 12 à 15 ans en Nouvelle-Zélande

La semaine dernière, Ardern a révélé que le déploiement du vaccin COVID-19 auprès de la population commencera le 28 juillet et qu’il sera classé par âge.

À partir de fin juillet, une nouvelle phase commencera à se dérouler, c’est-à-dire lorsque le vaccin sera proposé aux personnes de plus de 60 ans. Pfizer livrera les vaccins chaque semaine et donnera un préavis de quatre semaines.

À partir du 11 août, les Kiwis de 50 ans et plus seront invités à se faire vacciner, à partir de là la publication est « indicative », le gouvernement s’attendant à inviter les 45 ans et plus à se faire vacciner à partir de fin août.

Le reste de la population sera vacciné à partir d’octobre.

Le gouvernement a déjà publié un plan en mars Montrez les groupes prioritaires, avec les travailleurs frontaliers et leurs familles, les agents de santé et les personnes ayant des problèmes de santé sous-jacents, ainsi que les personnes âgées.

En mars, le gouvernement a acheté 8,5 millions de vaccins supplémentaires à Pfizer, portant le total à 10 millions, ce qui en fait le principal vaccin utilisé en Nouvelle-Zélande.

Le gouvernement a été critiqué pour le rythme de mise en œuvre, la Nouvelle-Zélande tombant en queue de peloton de l’OCDE. Elle s’est également battue avec Révéler que les groupes que vous considérez comme « à haut risque » sont en retard.

Mais Ardern a refusé de commenter que le déploiement n’était pas à la hauteur des attentes.

Les dernières données du ministère de la Santé montrent que le lancement du vaccin est actuellement conforme au plan du gouvernement. Il montre que 852.199 doses ont été administrées, ce qui représente 7% avant le plan.

READ  Commerce Australie-Chine: Scott Morrison dit que l'OMC devrait punir la coercition économique de la Chine

“Il n’était pas en retard du tout” Ardern a déclaré au AM Show lundi.

“C’est comme nous nous y attendions. Vous vous souviendrez dès le premier moment où nous avons parlé de notre plan de vaccination, nous parlions du fait que cela allait prendre la meilleure partie de l’année.”

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer