entertainment

Comment la France peut-elle inciter ses fans à revenir au cinéma ?

Cannes 2022 : la baisse de la fréquentation en France n’est pas gagnée d’avance, car la numérisation du marketing et la dématérialisation de la vente de billets ne sont que quelques-unes des tendances suggérées

Magali Valente (Directrice Cinéma du CNC), Aurélien Bosc (Directeur Général des Cinémas Pathé Gaumont), Philippe Martin (Producteur, Les Films Pelléas), François Clerc (Distributeur, Apollo Films), Julien Marcel (Directeur Général, Allociné), Christine Buschmin -Flûte (Co-président, Consortium des Cinémas et des Références (SCARE) (© Eric Bonté/CNC)

Les participants à la table ronde du CNC en festival du film de Cannes Le 23 mai, ils analysaient les résultats tout juste publiés d’une étude du CNC sur « les Français qui vont le moins au cinéma », présentée le matin même (lecture de l’actualité). Personne ne veut jeter l’éponge face à une fréquentation en baisse, qui n’est pas simplement due à la concurrence accrue des offres de plateformes.

(L’article continue plus bas – informations commerciales)

selon Julien MarcelDG, Directeur Général d’AlloCiné, « L’étude CNC-Vertigo présentée ce matin continue de montrer que plus de la moitié des spectateurs sont revenus en salle à un niveau comparable à celui d’avant la pandémie, ce qui est un signe très encourageant. Une étude récente menée par Confédération asiatique de football [French Association of Arthouse Cinemas] Montrer que les abonnés aux contenus des plateformes sont de plus gros consommateurs de cinéma en salle que les non-abonnés. C’est aussi une bonne nouvelle. »

Philippe MartinIl est producteur de films d’art et d’essai avec sa société Pelléas, qui a réalisé leur dernier film Pierre Salvador Et le mia hansen l’amourPar exemple, il a déclaré : « J’ai réalisé mon premier film en 1992, lors de l’arrivée d’un grand nombre de chaînes de télévision privées et de chaînes de cinéma. Mais aujourd’hui, la vague de concurrence des plateformes est devenue encore plus grande. Contrairement à d’autres producteurs, j’ai fait pas établir le pôle séries ; j’ai choisi de renouveler la valeur Inside Arthouse Cinema. Il faut changer les façons de travailler sur les sorties de films, mettre le spectateur au centre de la sortie : il faut penser différemment la visite des petites villes et l’organisation d’activités dans les théâtres. »

READ  Des ouvriers culturels français au chômage montent sur scène pour demander de l'aide

Les bandes-annonces restent la principale source d’information pour les téléspectateurs, qu’elles soient visionnées dans les salles de cinéma ou en ligne. Mais comme François ClercApollo Films, un distributeur, déclare : « La notoriété des films dans la semaine précédant leur sortie est en baisse depuis trois ans : à niveau d’investissement égal, le distributeur voit désormais moins de notoriété pour son film. tournées dans les comtés avec un réalisateur, j’ai fait Always organise – en fait, j’en ai fait des centaines dernièrement Jean-Pierre Améris Et le Louis-Julien Petty. Il est nécessaire. le film maison de retraite par Thomas Glow Il a vendu 80 000 billets de plus lorsque nous étions en tournée dans de petites villes. »

« Il y a un domaine dans lequel la France est très en retard, c’est la digitalisation du marketing en ligne et de la billetterie », Julien Marcel. Seul Pathé Gaumont est en tête dans ce domaine, avec 70 à 80 % des ventes de billets en ligne, tandis que le reste des salles languissent à environ 15 %. Les chaînes américaines ou allemandes tournent autour de 50 %. Je plaisante souvent en disant que le Le grand événement qui s’est produit récemment est que ma mère est maintenant sur Skype et que l’achat d’un billet en ligne est devenu très facile pour elle. »

Aurélien Boscdirecteur général de Pathé Gaumont Cinemas, évoque à ce propos l’expérience de la série : « Nous travaillons sur une connexion personnalisée : les spectateurs créent leur compte, et nous pouvons créer une connexion personnelle, avec des notifications push sur leur téléphone et des suggestions de films qui correspondrait à leurs goûts. Cette nouvelle façon de se connecter avec Le client crée un lien différent avec le distributeur et permet d’augmenter les ventes de billets de 7% à 10% pour chaque client que nous atteignons via un canal numérique.

READ  Geneviève de Fontenay écarte Nathalie Marquay-Pernaut après ses accusations dans TPMP: "Chroniqueuse de merde"

Les cinémas indépendants ont également anticipé cette numérisation du box-office et des communications. Ainsi, il y a deux ans, le producteur Philippe Martin Développement d’Ariane, une plateforme pour les distributeurs qui analyse les données et les comportements d’audience afin d’augmenter la visibilité et l’attractivité des films aux formats numériques. « On peut tester des bandes-annonces, adapter une campagne de marketing digital à ce qui marche et ce qui ne marche pas, et mieux connaître les audiences en ligne, et donc les plus jeunes. En tant que producteur de films Art et Essai, je ne peux pas me permettre 30 % baisse du niveau de fréquentation de mes films et je reste assis là à ne rien faire. ! »

(L’article continue plus bas – informations commerciales)

(traduit du français)

Juliette Deforest

"Évangéliste de télévision. Communicateur sans excuse. Fanatique de bacon primé. Accro de la nourriture en général."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer