Top News

Comment la culture de transition de la France se compare-t-elle aux États-Unis et au Royaume-Uni ?

Une nouvelle enquête montre que plus d’un tiers des Français donnent généralement un pourboire aux serveurs des restaurants, bien que ce soit beaucoup moins que leurs homologues britanniques ou américains.

le Demande d’enquête YouGov Des personnes aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Espagne, en Italie, en Allemagne, au Danemark et en Suède au sujet de leurs habitudes de pourboire.

Les questions comprenaient la fréquence à laquelle les gens donnent un pourboire (appelé un pourboire). Verser en français, qui se traduit par « boire ») et le niveau de service qu’ils vont retourner. Ils ont fait la distinction entre les pourboires donnés dans les restaurants et ceux donnés à d’autres prestataires de services tels que les chauffeurs de covoiturage, le personnel des pubs/bars, les baristas, les chauffeurs-livreurs à emporter, les coiffeurs ou les barbiers.

Comment la France se compare-t-elle aux pourboires ?

Les répondants étaient plus susceptibles de donner un pourboire aux serveurs des restaurants naturellement que tout autre type de travailleur. Par pays, les résultats étaient :

Près d’un quart (23 %) des Français déclarent ne « jamais donner de pourboire », contre 21 % en Espagne, 10 % en Grande-Bretagne, 7 % en Allemagne et 5 % aux États-Unis. Les pays où les gens ne donnent jamais de pourboire sont le Danemark (33 % ne donnent jamais de pourboire), l’Italie (32 %) et la Suède (27 %).

Aux États-Unis et en Allemagne, les gens sont plus susceptibles de donner un pourboire à toutes sortes d’autres employés, y compris les coiffeurs ou les barbiers, les employés de bar ou de pub et les chauffeurs de taxi.

READ  Dinkov, Petkov et Vasiliev : les Bulgares ne doivent pas avoir peur de l'euro, l'objectif est d'être dans la zone euro le 1er janvier 2025 - Bulgarie

Pourquoi les gens donnent-ils un pourboire ?

Tous les participants, européens et américains, ont déclaré que la raison principale qu’ils leur ont donnée était le bon service.

Cependant, près d’un quart des personnes en France (à peu près autant qu’aux États-Unis) disent qu’elles donnent également un pourboire parce qu’elles ont l’impression que « les employés ne sont pas payés aussi bien qu’ils le devraient ».

Bonne récompense de service

  • Danemark : 71 % des pourboires sont principalement dus au fait qu’ils « récompensent un bon service »

  • Espagne : 69 %

  • Grande-Bretagne, Allemagne, Suède et Italie : 61 %

  • France 58%

  • États-Unis : 56 %

pression sociale (sentiment d’obligation)

  • Suède : 21 %

  • Grande-Bretagne : 19 %

  • États-Unis : 15 %

  • Allemagne 14%

  • France, Danemark : 13 %

  • Italie : 10 %

  • Espagne : 9 %

Sentir que les employés ne sont pas assez payés

  • États-Unis : 24 %

  • France et Italie : 23 %

  • Allemagne : 21 %

  • Espagne : 16 %

  • Grande-Bretagne : 15 %

  • Suède : 9 %

  • Danemark : 8 %

Le pourboire est médiocre ou mauvais service

Les Européens sont moins enclins à donner un pourboire s’ils ont l’impression d’avoir reçu un service médiocre, par rapport aux Américains, qui continueront de donner un pourboire même s’ils estiment que le service était « mauvais ou mauvais », peut-être le reflet de pourboires préparés par un plus grande proportion des salaires des travailleurs restaurants.

46 % des personnes aux États-Unis laissent un pourboire « parfois, la moitié du temps, la plupart du temps ou à chaque fois », même s’ils ont reçu un service épouvantable.

En revanche, seuls 16 % des Français le feraient s’ils recevaient un service épouvantable. Cela se compare à :

  • Allemagne : 19 %

  • Italie : 13 %

  • Suède et Espagne : 12 %

  • Grande-Bretagne : 11 %

  • Danemark : 9 %

READ  Les Samoa suralimentées prêtes pour la Coupe du monde de rugby 2023 » allblacks.com

Les résultats sont similaires pour un mauvais service, avec 57 % des personnes aux États-Unis « parfois, la moitié du temps, la plupart du temps ou à chaque fois » laissant un pourboire pour cela.

Cela se compare à 16% de la population de la France et de la Grande-Bretagne.

Combien les gens donnent-ils de pourboire ?

En Europe, le montant typique est d’environ 5 à 10 %.

  • 5% : Espagne, France, Italie

  • 10 % : Grande-Bretagne, Suède, Allemagne, Danemark

Aux États-Unis, les deux tiers (67 %) ont déclaré qu’ils voudraient donner un pourboire supérieur à 10 %. Plus d’un quart (26%) des personnes aux États-Unis ont déclaré que leur part « normale » serait de 20%.

les différences culturelles

Bien sûr, l’enquête a reconnu qu’il existe des différences culturelles importantes en matière de pourboire, en particulier aux États-Unis, ce qui influencera grandement les résultats.

Une conclusion clé, a-t-il dit, est qu' »en Allemagne, le pourboire semble être directement lié à un bon service, alors qu’aux États-Unis, ce n’est pas le cas ».

Et un autre sondage YouGov a récemment révélé qu’une majorité d’Américains (56%) aimeraient rendre le système de pourboire plus européen et préféreraient que leurs employés en attente reçoivent un salaire minimum plus élevé afin que le pourboire ne soit pas aussi naturellement nécessaire.

Articles Liés

Les pourboires donnés par carte dans les restaurants français doivent être détaxés

Le syndicat demande que les pourboires en espèces soient rendus obligatoires en France

Comment survivre à la saison des pourboires du Nouvel An en France

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer