Economy

Comment Kenny a créé une solution de paie et RH pour Air France et KLM

NAIROBI, Kenya, 4 mars – La passion de Peter Moshimi a toujours été d’aider les entreprises à faciliter leurs activités grâce aux moyens numériques.

C’est une passion qu’il cultive en lui depuis qu’il est jeune.

Son rêve est devenu réalité lorsqu’il a étudié l’informatique à l’université où il a perfectionné ses compétences en logiciel.

Lorsqu’il a terminé ses études, il a eu la chance d’être employé par Consumer Insight en tant que stagiaire, puis par Software Technologies Limited, entre autres.

« Donc, je suis chez Eclectics International, où j’ai beaucoup d’expérience en matière de programmation et de systèmes de paiement, non seulement ici au Kenya mais aussi à l’étranger », a-t-il déclaré à Capital Business dans son bureau de Nairobi.

Après avoir acquis suffisamment d’expérience, il a fondé Faidi HR, une société de paie et de RH, en 2020. L’entreprise était auparavant connue sous le nom de Crew HR.

« Nous aidons principalement les petites et moyennes entreprises à automatiser leurs processus manuels de paie et de RH », explique-t-il.

« Donc, nous avons commencé en 2020, à ce moment-là, l’entreprise s’appelait Crew HR, mais au milieu de l’année dernière, nous avons changé de nom en Faidi HR, après avoir obtenu un investissement d’un investisseur américain appelé Sprintex », confirme-t-il.

Le module de connexion de démarrage permet au consultant individuel ou à l’entreprise de traiter facilement la paie, les reçus de paiement et de générer des rapports pour différents clients sous un seul compte.

publicité. Faites défiler pour continuer la lecture.

Alors, pourquoi a-t-il créé l’entreprise ?

READ  Apprenez à connaître la Taycan Turbo GT - la Porsche la plus puissante jamais conçue ᐉ Actualités de Fakti.bg - Auto

Ce sont les entreprises avec lesquelles il travaillait qui l’ont inspiré à démarrer l’entreprise.

Il a remarqué une lacune où les services de paie et de RH sont effectués manuellement, certaines transactions prenant beaucoup de temps à être complétées.

« Et j’ai rencontré un de mes amis, et nous avons convenu de faire des recherches sur les lacunes dans ce secteur, et nous avons réalisé que nous en avions beaucoup d’autres. »

Il dit avoir investi 400 000 shillings dans l’entreprise, qui provenaient d’épargnes personnelles ainsi que d’amis.

« Lorsque nous avons commencé, nous avons fait face à de nombreux défis, et le capital était l’un d’entre eux, alors nous nous sommes appuyés sur nos propres économies », raconte-t-il.

« Je me souviens d’avoir économisé pas mal d’argent que j’ai utilisé pour financer les opérations de l’entreprise. Donc, le capital était et est toujours le plus grand défi en ce moment pour toute entreprise basée en Afrique. »

Son innovation inspirante a attiré de grandes marques telles que KLM, Air France, Renegade Air et Lima, entre autres, comme clients.

« Mais heureusement, nous avons quelques premiers utilisateurs comme FIDA Kenya, qui est l’une des plus grandes ONG du Kenya », dit-il.

publicité. Faites défiler pour continuer la lecture.

« Et c’est vrai qu’aujourd’hui on se sert de telles affirmations comme référence, et maintenant on a la confiance de compagnies comme Air France… », ajoute Mukemie.

Alors que l’entreprise a commencé avec entre 20 et 30 entreprises, elle est maintenant passée à plus de 150.

« Mais depuis la mi-juin de l’année dernière, notre portefeuille d’entreprises a plus que doublé, et nous nous attendons à ce que ce nombre triple également. »

READ  Étapes du Tour de France : Diffusion en direct du Tour de France 2023 : Comment regarder, guide de couverture télévisée des étapes 5, 6 et 7

Les services de Faidi sont classés en trois domaines, tels que de base, standard et premium.

« Très basique, vous paierez 120 shillings par employé, vous avez donc 10 employés. » C’est 1 200 par mois, ce qui se traduit par environ 12 000 par an.

« Ainsi, le forfait premium cup est livré avec des modules avancés tels que des projets de performance et des évaluations, qui vont de 200 Ksh à 300 Ksh par employé », dit-il.

« Encore une fois, c’est toujours très abordable, et vous pouvez même choisir et personnaliser les fonctionnalités que vous voulez et celles que vous ne voulez pas. L’avantage est que notre plate-forme peut s’intégrer à d’autres systèmes ; vous avez probablement une solution biométrique et vous vouliez l’intégrer à notre solution. »

Cependant, l’un des plus grands défis auxquels ils ont été confrontés était que les clients étaient sceptiques quant à la solution.

« L’un des obstacles à l’obtention de clients est le manque de confiance car, vous savez, nous suggérons aux clients d’utiliser une solution basée sur le cloud. Cela signifie qu’ils doivent mettre leurs données sur le cloud. »

publicité. Faites défiler pour continuer la lecture.

« Et vous proposez cela à de grandes entreprises, des entreprises établies qui ont plus de 20 ans. Ils étaient donc un peu sceptiques quant à savoir si nous pouvions faire confiance à ces jeunes pour gérer nos données. C’était donc l’un des plus grands défis. »

Beaumont-Lefebvre

"Food lover. Alcohol advocate. Problem solver. Coffee expert. Internet maven for hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer