sport

Carlos Sainz vainqueur de la 1ère étape devant Stéphane Peterhansel, Sébastien Loeb malchanceux et laissé pour compte

La première étape a montré que pour cette édition du Dakar, il faudrait à nouveau compter sur des mini buggies. Les deux favoris de la compétition, qui totalisent 16 victoires dans le célèbre rallye-raid, Carlos Sainz (3) et Stéphane Peterhansel (13), s’offraient un duel des plus incertains sur les pistes caillouteuses de la journée. Grâce à une dernière partie de course très rapide, l’Espagnol a finalement remporté sa 37e étape de la compétition, reléguant à 25 secondes d’avance sur «Monsieur Dakar».

“Nous avions un avantage en partant très loin derrière”, a réagi Stéphane Peterhansel après la domination de son équipe lors de la première étape, “mais demain, si on ouvre la piste, ce sera très différent. Ce n’était pas du tout notre stratégie, car nous savions que la 2ème étape était encore plus compliquée en navigation. Nous nous sommes ratés hier, nous avons donc passé un bon moment aujourd’hui. Il y a de la théorie et en pratique c’est compliqué à mettre en place. Il aurait mieux valu partir 5 ou 6 demain, ça aurait été mieux. “

Pour sa quatrième participation, le Tchèque Martin Prokop, longtemps à lutter avec Ginel de Villiers (Toyota Gazoo Racing) et Vaidotas Zala (Agro Rodeo), a finalement réussi à monter sur la troisième marche du podium.

Malchanceux Sébastien Loeb

L’apprentissage est difficile pour l’équipe Bahrain Raid Xtrem. Ses deux pilotes étoiles, Sébastien Loeb et Nani Roma, étaient en difficulté ce dimanche au volant de leur tout nouveau 4×4 Hunter conçu par Prodrive. Victime de crevaisons lentes, le Français a terminé à 24’14 “de Sainz tandis que l’Espagnol, malgré tout, minimisait la casse à 9’39” du vainqueur du jour.


à voir aussi




Dakar – Sébastien Loeb de retour au volant d’un buggy



Vainqueur du prologue de samedi, Nasser Al-Attiyah (Toyota) a également eu quelques difficultés à ouvrir la piste de Djeddah, comme Ricky Brabec (Honda) sur une moto. Le coureur qatari en quête d’une quatrième victoire sur le Dakar se classe dixième de la première étape à 12’34 ”à partir de Carlos Sainz et est satisfait de ses performances: ” Nous avions décidé de gagner le prologue et en ouvrant la piste aujourd’hui, nous savions que nous allions perdre du temps. Mais l’important, c’est demain. Je suis content de la journée car nous n’avons commis aucune erreur … »

READ  Zarco et Quartararo aux antipodes sur une piste de séchage

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer