Economy

Bruno Le Maire annonce le gel des primes d’assurance en 2021 pour les secteurs les plus touchés

Après un conflit ouvert entre les assureurs et Bercy, un accord a été trouvé entre le gouvernement et les compagnies d’assurances qui ont accepté de geler les cotisations des contrats professionnels multi-risques pour l’année 2021 dans les secteurs les plus touchés par la crise, a annoncé lundi, Le 7 décembre, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire.

L’accord conclu concerne les entreprises de moins de 250 salariés dans les secteurs de l’hôtellerie, des cafés et de la restauration, ainsi que des événements, du tourisme, du sport et de la culture, a indiqué le ministre. dans une intervention publiée sur Twitter suite à une rencontre avec les assureurs.

La semaine dernière, le ministre de l’Économie avait mis en demeure les assureurs d’accepter de geler leurs primes pour l’hôtellerie et la restauration, faute de quoi le gouvernement soutiendrait un amendement du Sénat leur imposant une contribution exceptionnelle de 1,2 milliard. euros. La plupart des contrats en vigueur ne couvrent pas les risques liés à la pandémie de Covid-19 et des dizaines de litiges ont été portés devant les tribunaux par des établissements contraints de cesser leurs activités en raison de la crise sanitaire.

Lire aussi Covid-19: Bruno Le Maire appelle au gel des primes d’assurance pour les restaurateurs

“Médiation pour les entreprises”

En plus du gel des primes, les assureurs ont promis «Offrir gratuitement aux mêmes entreprises en 2021 une couverture d’assistance aux chefs d’entreprise et aux salariés lorsqu’ils ont été personnellement touchés par le coronavirus». Cette couverture peut prendre la forme d’une assistance en cas de troubles psychologiques, d’une indemnité de convalescence jusqu’à 3000 euros ou encore de la livraison de repas à domicile lorsque vous ne pouvez pas cuisiner vous-même.

READ  La part de Hyundai monte en flèche au milieu des négociations avec Apple

Finalement, “Pour faire face aux nombreux litiges, nous mettrons en place une médiation pour les entreprises”, explique Bruno Le Maire, qui jusque-là n’existait que pour les particuliers.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Les assureurs excluent le risque Covid, les restaurateurs crient au cynisme

Le ministre de l’Économie s’est également opposé à l’introduction d’une assurance pandémie obligatoire. «Il y aura la possibilité de constituer des provisions, dans des conditions fiscales avantageuses, ce qui vous permettra d’économiser de l’argent. (…) si jamais une nouvelle pandémie devait survenir. (…) Mais ce serait une erreur d’imposer de nouvelles charges aux entreprises en cette période de crise. “

“Sortir de la logique du conflit”

“C’est un bon accord qui nous permet de sortir de cette logique de conflit pour entrer dans une logique de dialogue, de discussion et surtout de solidarité”, a déclaré le ministre.

Dimanche, le PDG de l’assureur Axa France Jacques de Peretti en avait dénoncé un “Chantage scandaleux” de Bruno Le Maire, qui a appelé à un gel des primes pour 2021 sous peine de soutenir un amendement déposé au Sénat visant à instaurer une contribution exceptionnelle de 2% sur les primes payées au titre des contrats d’assurance non-vie.

Depuis le début de la crise, le secteur de l’assurance a déployé différentes mesures de soutien à l’économie représentant 3,8 milliards d’euros d’engagements.

Mais les assureurs sont critiqués, accusés de ne pas en faire assez, et des dizaines de litiges entre restaurants et assureurs sur la couverture des pertes d’exploitation, rarement couvertes en cas de pandémie, leur ont été portés. tribunaux.

READ  Le groupe français BUA annonce l'avancement d'un projet de raffinerie de 200000 barils par jour

Le monde avec l’AFP

Beaumont Lefebvre

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer