World

Bill Clinton va « bien » et sortira bientôt de l’hôpital

Hillary Clinton est retournée samedi matin (heure locale) à l’hôpital de Californie du Sud où Bill Clinton se rétablit après avoir été soigné pour une infection.

L’ancien président américain Joe Biden a déclaré vendredi soir que l’ancien président américain allait bien et serait bientôt libéré de l’Université de Californie, Irvine Medical Center.

Biden a déclaré lors d’une allocution à l’Université du Connecticut qu’il avait parlé à Clinton et que l’ancien président « fait de son mieux ».

Il va bien, il l’est vraiment », a déclaré Biden.

Bill Clinton est actuellement à l'hôpital.

Kevin D. Lees/AFP

Bill Clinton est actuellement à l’hôpital.

Lire la suite:
* L’ancien président américain Bill Clinton hospitalisé pour une infection

« Il n’est pas dans un état grave », a déclaré Biden. « Il sortira bientôt, je le comprends. Que ce soit demain ou le lendemain, je ne sais pas. »

Hillary Clinton était avec son mari à l’hôpital au sud-est de Los Angeles. Elle est revenue vers 8 heures samedi dans un SUV, accompagnée d’agents de renseignement.

Le porte-parole de Clinton, 75 ans, a déclaré qu’il avait été admis mardi avec une infection sans rapport avec Covid-19.

Un assistant de l’ancien président a déclaré que Clinton avait développé une infection des voies urinaires qui s’était propagée à sa circulation sanguine, mais qu’il était en voie de guérison et n’avait jamais subi de choc septique, une maladie potentiellement mortelle.

Le porte-parole de Clinton, Angel Urreña, a déclaré vendredi que Clinton resterait à l’hôpital pendant la nuit pour recevoir davantage d’antibiotiques par voie intraveineuse.

« Tous les indicateurs de santé vont dans la bonne direction, y compris le nombre de globules blancs, qui a considérablement baissé », a déclaré Urrenia dans un communiqué.

L'ancienne première dame et ancienne secrétaire d'État américaine Hillary Clinton, au centre à droite, ferme son manteau à sa sortie du centre médical UC Irvine.

Damien Devarganis/AFP

L’ancienne première dame et ancienne secrétaire d’État américaine Hillary Clinton, au centre à droite, ferme son manteau à sa sortie du centre médical UC Irvine.

« Le président Clinton reste de bonne humeur et est profondément reconnaissant pour les soins exceptionnels qu’il reçoit et les bons vœux qu’il a adressés aux personnes de toute l’Amérique et du monde entier », indique le communiqué.

L’assistant, qui a parlé aux journalistes à l’hôpital sous couvert d’anonymat, a déclaré que Clinton était dans l’unité de soins intensifs de l’hôpital mais ne recevait pas de soins en unité de soins intensifs.

L’assistant a déclaré que Clinton lisait des livres et regardait la couverture télévisée de son hospitalisation.

Bill Clinton a visité la Nouvelle-Zélande en 1999.

John Selkirk/Personnel

Bill Clinton a visité la Nouvelle-Zélande en 1999.

Depuis que Clinton a quitté la Maison Blanche en 2001, l’ancien président a été confronté à des problèmes de santé. En 2004, il a subi un quadruple pontage après avoir ressenti des douleurs thoraciques prolongées et un essoufflement. Il est retourné à l’hôpital pour une intervention chirurgicale pour un effondrement partiel du poumon en 2005, et en 2010, une paire de stents a été implantée dans son artère coronaire.

Il a répondu en suivant un régime largement végétalien qui lui a fait perdre du poids et signalé une amélioration de sa santé.

Clinton est revenue à plusieurs reprises sur le torse, faisant campagne pour les candidats démocrates, notamment Hillary Clinton lors de son échec à la présidentielle de 2008. Et en 2016, quand Hillary Clinton s’est présentée à la Maison Blanche en tant que candidate démocrate, son mari – qui à l’époque était grand-père et près de 70 ans – est revenu sur la campagne électorale.

READ  Waka Kutahi met en garde les propriétaires de véhicules contre les messages texte frauduleux ciblés

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer