sport

Azarenka fier de se battre en retour contre Ostapenko

10 octobre 2021 ; Indian Wells, Californie, États-Unis ; Victoria Azarenka (BLR) a tiré contre Petra Kvitova (Tchécoslovaquie) à Indian Wells Tennis Park. Crédit obligatoire : Orlando Ramirez-USA TODAY Sports

(Reuters) – L’ancienne numéro un mondiale Victoria Azarenka a déclaré qu’elle était fière de son esprit combatif lors de la victoire de vendredi sur la Lettone Jelena Ostapenko en demi-finale d’Indian Wells.

Azarenka, double vainqueur de l’épreuve californienne, a riposté après un set et s’est cassé pour vaincre le champion de Roland-Garros 2017 Ostapenko 3-6, 6-3, 7-5.

La joueuse de 32 ans affrontera l’Espagnole Paula Padusa en finale dimanche alors qu’elle vise à devenir la première femme à remporter le titre d’Indian Wells à trois reprises après des victoires en 2012 et 2016.

« Je pensais que la chose la plus importante était mon combat et je peux en être vraiment fier », a déclaré aux journalistes Azarenka, double championne du Grand Chelem. « En analysant le match, j’aurais pu faire beaucoup de choses un peu mieux.

« Dans l’ensemble, elle (Ostapenko) jouait à merveille dans le premier set… J’essayais juste de trouver une chance, de créer une opportunité, pour moi de revenir dans le jeu, de prendre plus de contrôle du jeu, de me battre vraiment pour chaque balle . « 

Azarenka, qui cherche son premier titre de la saison, a déclaré qu’elle avait subi une campagne « difficile » cette année.

« Il y avait des moments où je ne pouvais pas nécessairement atteindre physiquement ce niveau supplémentaire et me battre davantage, ce qui était très frustrant », a déclaré le Biélorusse.

« Maintenant, je me sens un peu plus stable avec un peu plus de structure et plus de discipline, ce qui ne rend pas nécessairement plus facile mais plus clair ce que je dois faire. »

READ  L'entraîneur Galtaire démissionne du nouveau champion de France Lille

(Rapport Manasi Pathak Bengaluru) Édité par Shri Navaratnam

Nos critères : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer