sport

Wallabies vs Springboks, le choix de Noah Lolesio, James O’Connor, vidéo, analyse

Dave Rennie fait peut-être face à la plus grande décision de sélection de sa carrière d’entraîneur cette semaine avant son affrontement avec les Springboks.

Il doit décider de la meilleure façon de nourrir la carrière naissante de Noah Lollisio après sa défaite 38-21 contre les All Blacks à Perth.

Épargner le joueur de 21 ans avec la hache, le déplacer sur le banc et lui donner un peu de repos, ou lui donner une pause et espérer un peu de temps sur la touche aide plutôt que d’entraver son développement; Les trois options ont des implications.

Mercredi, cela fera deux ans depuis le jour jusqu’au début de la Coupe du monde 2023 en France.

Lolesio – seulement dans sa deuxième année de rugby professionnel – est au cœur de ses projets.

Cela peut sembler tiré par les cheveux, mais étant donné la catastrophe de 2019 où le comité de sélection de Michael Checa a dû deviner lequel des trois meneurs de jeu est le meilleur, l’appel pourrait bien définir comment se préparer et attaquer la Coupe du monde.

Une option facile serait de le quitter et de démarrer James O’Connor ou même M. Fix It Reece Hodge.

Pour une nation qui veut blâmer quelqu’un, abandonner Lolesio serait la solution de facilité.

Mais il s’agit probablement d’un cas de rinçage du bébé avec l’eau du bain.

Noah Lolisio a connu une séquence de hauts et de bas contre les All Blacks. Photo : Getty ImagesSource : Getty Images

Gagner des missions consécutives contre les All Blacks à Eden Park a toujours été une tâche impossible. Aucune équipe internationale n’a battu les All Blacks sur le terrain depuis 1994.

La perspective de voir les Wallabies en herbe vaincre les All Blacks semble toujours improbable, surtout compte tenu de la rugosité de leur apparence intérieure et de l’absence d’une deuxième rangée de classe mondiale.

La vue de Lolesio, qui a incroyablement bien joué cinq de ses huit tests contre les All Blacks, a perdu « gimme », comme l’a dit Drew Mitchell, dimanche lorsque les Wallabies étaient menés 13-0, a révélé un jeune qui manquait de confiance.

La réaction de Noah à Loliseo lors de la défaite de Bledisloe à Wallaby à Perth. Photo : Getty ImagesSource : Getty Images

Mais il n’était pas le seul à commettre une faute fatale, Tom Banks étant tué dans le filet après que les All Blacks aient été relégués à 14 hommes, les violations des tirs au but de Marika Corbett et plusieurs interceptions lancées, dont deux se sont soldées par une tentative de fuite.

Cependant, cela ignorerait également l’effort qu’il a montré après son tir manqué aux buts, qui comprenait la rupture de deux lignes en seconde période, alors qu’il courait à l’intérieur de Koroibete, comme l’a intelligemment souligné Dan McKellar.

“Si vous regardez tous nos bons clips de gameplay, la plupart d’entre eux ont été dirigés par Noah”, a déclaré McKellar lundi.

“Y a-t-il eu des domaines dans son jeu qu’il doit faire mieux, bien sûr que oui, mais il n’est pas seul là-bas.”

Le retour de blessure de James O’Connor a assombri l’avenir de Noah Lolisio (R) sous le maillot n°10. Photo : Stewart Walmsley/Rugby AustraliaSource : fournisseur

S’éloigner de Lolesio deux ans après la Coupe du monde pourrait avoir des conséquences désastreuses.

L’homme que beaucoup auraient pensé qu’il aurait porté la chemise s’il n’avait pas été en forme est O’Connor.

Le joueur de 31 ans, qui a connu une excellente saison avec les Reds, est maintenant en forme et de retour dimanche soir à Sanctuary Cove sur la Gold Coast pour attendre le retour de ses coéquipiers Wallabies.

O’Connor attend un retour depuis des semaines.

Cependant, il n’a plus joué depuis qu’il a affronté les Chiefs fin mai.

Bien qu’O’Connor n’ait pas joué depuis plus de trois mois, il pourrait revenir directement à l’ouverture en raison des combinaisons qu’il a déjà avec Tate McDermott, Hunter Paisami et Samu Kerevi.

Lire la suite

“C’est bien”: l’entraîneur des Wallabies dit que la douleur de Bledisloe sera payante

Notes des joueurs: les wallabies ont ramassé des morceaux après avoir perdu Bledisloe

Mais dans le fond de l’esprit de Renee, il y aura une longue réflexion pour savoir si O’Connor, qui a récemment démissionné jusqu’à la fin de 2023, sera en forme pour la Coupe du monde compte tenu de sa série de blessures.

Telle est l’incertitude entourant la forme physique d’O’Connor que l’ancien capitaine des Wallabies, qui a joué aux côtés du talentueux secondeur, a déclaré avant la série française qu’il allait commencer Lolesio et a été coincé avec lui sur la base de laisser le jeune meneur de jeu des Brumbies apprendre . .

“La France est très différente de la Nouvelle-Zélande et je pense que ce serait bien pour Noah de jouer, de bien jouer et de grandir dans Test Rugby”, a déclaré l’ancien capitaine des Wallabies à foxsports.com.au.

“Nous voulons qu’il joue plus parce que je pense que James grandit évidemment et qu’il est un peu enclin en ce moment. J’adorerais voir Noah jouer 10 dans les trois matchs. Qu’il joue bien ou non, il s’agit de le soutenir et lui dire qu’il est assez bon et le laisser grandir dans Test footy.

Dan McKellar dit que Noah Loliseo devrait être soutenu. Photo : Getty ImagesSource : Getty Images

Lolesio n’a pas été sans défauts contre la France, mais il s’est relevé quand ça comptait et a mené les Wallabies à la victoire.

Son tour de montagnes russes s’est poursuivi au cours de sa première année de rugby international contre les All Blacks au cours du mois dernier.

Et comme McKellar, qui a entraîné Lolisio depuis le début de sa carrière professionnelle et l’a amené à Canberra, a déclaré que la patience est nécessaire.

“Je pense que Noah a beaucoup appris des trois derniers matchs”, a-t-il déclaré.

«C’est un garçon de 10 ans qui commence tout juste à trouver ses marques à ce niveau et qui a appris des leçons difficiles contre les meilleurs au monde.

« Je suis vraiment fier de Noah.

“Nous devons juste être conscients, il trouve ses marques à ce niveau, ce qui est rare pour n’importe quel joueur, si vous regardez Richie Muonga il y a cinq ans, ce n’est certainement pas le joueur qu’il est maintenant.

«Nous devons être patients et nous assurer de bien le former, de le développer et de l’amener à ce niveau le plus rapidement possible, et nous espérons simplement que le public sera également patient avec lui.

“C’est un poste difficile à jouer… Nous devons être réalistes, c’est un très bon joueur qui évolue et il y arrivera.”

READ  Angleterre: Greg Clarke, le patron de la Fédération, démissionne

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer