Home World Une pandémie arrête des chauffeurs routiers sénégalais dans le désert à la...

Une pandémie arrête des chauffeurs routiers sénégalais dans le désert à la frontière entre le Maroc et la Mauritanie

57
0
Une pandémie arrête des chauffeurs routiers sénégalais dans le désert à la frontière entre le Maroc et la Mauritanie
Le 19 mai, les observateurs de FRANCE 24 se sont entretenus avec Moïse Sarr, qui travaille au département d'État en tant que secrétaire d'État chargé des Sénégalais à l'étranger. Il a dit qu'il était au courant de la situation et a nié les allégations selon lesquelles son bureau ne répondait pas.

Lorsque nous avons entendu parler de la situation, nous avons travaillé avec le consul général à Casablanca pour identifier et fournir une assistance aux personnes dans le besoin. Depuis le 22 mars, les autorités marocaines ont pris la responsabilité d'un groupe, tandis que le consulat général du Sénégal à Casablanca s'est occupé des autres.

Le gouvernement sénégalais fournit leur logement et leur nourriture. Ils reçoivent chacun une indemnité journalière de 1800 francs CFA (équivalent à moins de 3 euros).

Nous leur avons également donné la possibilité d'être rapatriés par avion, ce que nous avons fait pour les citoyens sénégalais à Casablanca le 21 mars. Depuis le 12 mai, nous ramenons également des Sénégalais de France chez eux.

Mais ils ont décliné l'offre parce qu'ils ont dit qu'ils avaient apporté leur voiture et leurs marchandises, ils voulaient donc rentrer chez eux par la route. Ce n'est pas possible pour le moment, car pour atteindre le Sénégal, il faut traverser la Mauritanie, un pays souverain qui a décidé de fermer ses frontières.

Cependant, nous répondons à leurs besoins jusqu'à ce que nous parvenions à un accord avec les autorités mauritaniennes.

Un fonds d'urgence de 19 millions d'euros pour aider la diaspora

Mor Sall Drame a confirmé que son groupe avait décliné l'offre de rapatriement. Le 19 mai, il a déclaré à notre équipe qu'il n'avait reçu que 300 dirhams (27 euros) des autorités sénégalaises au cours des deux derniers mois. Cependant, le 23 mai, Drame a déclaré que le consulat lui avait transféré 784 dirhams (73 euros): "Le consulat a promis de nous envoyer 80 euros. Nous venons de recevoir cet argent. Mais ce n'était pas le montant promis".

L'équipe des observateurs de FRANCE 24 s'est entretenue avec Massamba Sarr, le consul général du Sénégal à Casablanca. Il a déclaré que «les citoyens sénégalais au Maroc qui ont fait une demande en ligne, y compris ceux qui sont détenus à la frontière, recevront chacun 50 000 francs CFA (75 euros). Les citoyens sénégalais venus d'Europe et bloqués au Maroc en raison de l'annulation de leurs vols recevront chacun 350 euros d'aide. Nous menons actuellement des négociations diplomatiques avec les autorités mauritaniennes. Dès que nos voisins ouvrent leurs frontières, ils peuvent rentrer au Sénégal. & # 39;

Le Sénégal a débloqué des fonds d'urgence de 12,5 milliards de francs CFA (plus de 19 millions d'euros) pour venir en aide aux personnes de la diaspora touchées par la pandémie, dont 500 millions de francs CFA (760 000 euros) pour les ressortissants sénégalais vivant au Maroc et se sont inscrits une plateforme en ligne spéciale. Environ 13 000 personnes recevront cette aide.
Le Maroc est l'un des principaux fournisseurs de marchandises du Sénégal. Selon le quotidien français Le Monde, les deux pays ont échangé des marchandises pour plus de 86 millions d'euros en 2017.

Article par Hermann Boko

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here