science

selon la NASA, un astéroïde pourrait s’écraser sur terre!

Récemment, des chercheurs de l’Université d’Hawaï ont fait une découverte impressionnante. En effet, l’astéroïde «Dieu du Chaos» est susceptible d’entrer en collision avec la terre dans les années à venir.

Après de longues années de recherche, des spécialistes en astronomie ont découvert un astéroïde qui pourrait marquer à jamais la vie des êtres vivants sur terre.

Simulation de l’impact de l’astéroïde

Officiellement appelé “Apophis», Son diamètre est estimé à environ 340 mètres. En d’autres termes, l’astéroïde est bien plus majestueux que la tour Eiffel. Par conséquent, s’il entre en collision avec la terre, il peut causer d’énormes dégâts et causer des pertes de vie incommensurables (animales et végétales).

Notez que la chaleur émanant des rayons du soleil peut avoir des impacts sur le déplacement orbital des corps célestes. Cependant, les scientifiques ont descellé une forme de “rayonnement thermique non uniforme»Sur Apophis qui change non seulement sa trajectoire, mais aussi sa vitesse.

«Après une série d’analyses approfondies, il est possible qu’Apophis frappe la terre avant 2068. On estime également qu’il sera assez proche de la terre le 13 avril 2029. En effet, il sera visible à l’œil nu . Cependant, le port de lunettes spéciales serait en vigueur »,

De plus, la collision d’Apophis et de la terre est inévitable tant que sa trajectoire orbitale reste invariable.

«Depuis plusieurs mois, nous n’avons cessé d’étudier le mouvement d’Apophis. Chaque année, l’astéroïde s’éloigne d’environ 170 mètres de son orbite gravitationnelle. C’est exactement le décompte que nous avons fait. Il frappera sans aucun doute la terre en 2068 »

Dave Tholen

Face à cette menace qui gravite autour de nous, la NASA développe une stratégie. Ici, le but est de réduire la force d’impact lors de la collision. “Apophis est une menace majeure pour la planète. Cependant, nous sommes prêts à déployer tous les moyens possibles pour limiter les dégâts», Annonce un fonctionnaire.

READ  Le coronavirus reste actif sur la peau pendant 9 heures, selon une étude

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer