Home France Peur et stigmatisation dans le quartier chinois de Paris

Peur et stigmatisation dans le quartier chinois de Paris

218
0
Peur et stigmatisation dans le quartier chinois de Paris

Délivré le: changé:

L'épidémie du virus corona a tué près de 500 personnes en Chine, mais ses effets se font également sentir à plus de 8 000 km à Belleville, Paris, l'un des deux principaux quartiers chinois de la ville, où la peur du virus a affecté les entreprises et les résidents font face à l'évitement et à la stigmatisation.

La France ne compte que six cas de coronavirus, qui est apparu pour la première fois dans la ville chinoise Wuhan en décembre de l'année dernière. Selon les autorités françaises, tous les patients sont actuellement hospitalisés.

Mais cela n'a pas empêché la peur que le virus ne se propage à Belleville, où les entreprises chinoises ont connu un déclin commercial important, selon le maire local Weiming Shi.

"Normalement, les commerçants doublent ou noient leurs ventes pendant la période du Nouvel An chinois. Mais pour l'instant, les commerçants ne réalisent qu'entre 30 et 50% de leurs ventes habituelles", a-t-il déclaré à l'AFP.

Certains résidents admettent éviter les restaurants et supermarchés chinois par crainte d'être infectés.

"J'ai un marchand de légumes chinois. Je vais toujours lui acheter mes fruits et légumes, mais rien d'autre, cela me fait peur", a expliqué une AFP locale. "Même si je sais que ce n'est pas transmis par les pâtes ou quelque chose. Oui, j'y pense."

D'autres signalent des formes de stigmatisation encore plus ouvertes.

"Mes enfants sont mélangés, mais vous ne pouvez pas le voir", a déclaré Donatien Schramm, un expert de la diaspora chinoise et un guide local. & # 39; Et ils entendent des commentaires tous les jours. C'est un homme dans le métro qui se lève parce qu'un Chinois est assis à côté de lui. C'est quelqu'un qui soulève son foulard parce qu'il tousse d'une personne asiatique. & # 39;

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here