science

pas avant 2022 pour un cinquième de la population mondiale, selon une étude

, publié le mercredi 16 décembre 2020 à 11h21

Plus d’un cinquième de la population mondiale pourrait ne pas avoir accès à un vaccin Covid-19 avant au moins 2022, la moitié des doses potentielles pour l’année prochaine ayant été réservées par des pays plus riches, préviennent les chercheurs mercredi.

«Le défi opérationnel que représente un programme mondial de vaccination contre Covid-19 sera au moins aussi difficile à relever que le défi scientifique de leur développement», estime un éditorial de la revue médicale BMJ, qui publie cette étude.

Des chercheurs de la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health (située à Baltimore, États-Unis) ont analysé les chiffres de précommande de vaccins annoncés par des pays du monde entier avant même les premières autorisations.

Au 15 novembre, 7,48 milliards de doses ont été réservées auprès de 13 laboratoires de fabrication, permettant de vacciner quelque 3,7 milliards de personnes (la plupart des vaccins nécessitant deux injections).

Cependant, 51% de ces doses ont été précommandées par les pays riches, qui ne représentent que 14% de la population, selon les chercheurs. Les pays à revenu faible et intermédiaire, soit 85% de la population mondiale, devront partager ce qui reste, ajoutent-ils.

Conséquence selon eux: “Au moins un cinquième de la population mondiale n’aurait pas accès aux vaccins avant 2022”.

Selon ces chercheurs, les implications pourraient aller bien au-delà des seules considérations sanitaires.

«À des degrés divers, le commerce international ou les voyages pourraient continuer à être perturbés jusqu’à ce que les traitements ou les vaccins contre Covid soient largement disponibles», écrivent-ils.

READ  Plateforme romande - Trois femmes démystifieront la psychologie du sport

De nombreux pays ont rejoint une alliance lancée par l’OMS et appelée Covax Covid-19 Vaccine Global Access, qui négocie avec les laboratoires pour un accès équitable aux vaccins. Mais les États-Unis ou la Russie ne font pas partie de ce programme.

Selon une autre étude publiée au même moment par le BMJ, des projections montrent que 3,7 milliards d’adultes dans le monde souhaitent se faire vacciner contre Covid.

Certains pays, comme le Royaume-Uni, les États-Unis ou le Canada, ont déjà commencé à vacciner avec le vaccin le plus avancé, celui de Pfizer / BioNTech.

En Europe, son autorisation pourrait être accordée vers Noël.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer