sport

OM: Plan Villas-Boas pour Luis Henrique – Saison

Dans une période floue, nous nous attachons parfois avant tout à ce que nous voulons croire. Le football n’échappe pas à la règle. Ces derniers jours, alors que l’OM se présentait comme le club européen qui allait recruter un jeune espoir brésilien, les médias sud-américains ainsi que les agents sur place laissent filtrer que l’OM pourrait finaliser deux dossiers? Hé, alors que l’OM a jusqu’ici fait un mercato vers l’économie, serait-il du coup possible de recruter deux joueurs à potentiel? Même si la ligne entre Frank McCourt et le duo André Villas-Boas-Pablo Longoria fonctionne très bien, elle semblait suspecte. Même si la position du joueur Luis Henrique, plutôt ailier gauche, pourrait laisser penser qu’un vrai 9 pourrait l’accompagner dans l’avion sans le gêner. Avec sa franchise habituelle, le technicien portugais a clarifié la situation assez rapidement lors d’une conférence de presse d’avant-match, à deux jours de l’OM-Metz. Oui, Luis Henrique devrait signer, s’il n’y a pas de pépins lors de sa visite médicale, mais, comme vous pouvez le voir dans la vidéo, il ne doit pas être suivi par un autre élément, compatriote ou non.

Un repositionnement à la Thierry Henry?

Villas-Boas précise qu’il ne devrait plus y avoir d’arrivées, à moins que ce ne soit pour compenser un départ. Evidemment, si Thauvin par exemple avait une offre que nous ne refusons pas, le club veillerait à le remplacer. Mais ce n’est pas vraiment ce à quoi on s’attend, ce qui est même «désiré». Il faudra donc ne compter que sur Luis Henrique pour dynamiser le secteur offensif, et pourtant ne pas trop en attendre. “On va le laisser se remettre du déplacement, en plus de tout ce qui s’est passé autour de son transfert. La semaine prochaine, il commencera à s’entraîner avec le groupe. On va regarder son niveau. Il peut jouer dans différentes positions, je vais regarder comment il est, les notions qu’il a encore besoin d’apprendre “ désamorce AVB. Si l’idée première de son recrutement vient de Pablo Longoria, Villas-Boas a rapidement trouvé l’idée intéressante avec ce challenge de recentrer un ailier et d’utiliser sa vitesse pour en faire un redoutable attaquant axial. Les réussites ne manquent pas dans ce domaine. Il y a plus de vingt ans, Arsène Wenger avait la même idée avec un certain Thierry Henry, acheté pour un peu plus de 12 millions d’euros à la Juve. Mais l’entraîneur de l’OM a également précisé que le transfert ne s’élevait qu’à 8 millions. Pour ce prix, l’OM n’a pas de joueur pour qui on repense tout un système de jeu. Cela a été annoncé il y a quelques semaines, la rookie sera la première alternative au trio Thauvin-Benedetto-Payet dans un premier temps. Le fait qu’AVB évoque Marley Aké à l’approche de son cas n’est donc pas innocent: ils ne sont pas loin dans la hiérarchie, peut-être devant Nemanja Radonjic qui a été décevant ces dernières semaines, et Valère Germain, qui, s’il marquait d’un corner , a toujours du mal à obtenir des chances dans le match.

READ  Edinson Cavani à Manchester United, pire transfert du mercato

A lire aussi: Sanson ne cache pas les difficultés de l’OM


Comme il l’a rappelé il y a quelques semaines, il n’y a pas de véritable hiérarchie dans l’esprit d’André Villas-Boas. Chaque profil fournit des solutions différentes et s’adapte aux scénarios. Néanmoins, un élément comme Valère Germain n’est dans son esprit qu’une doublure de Florian Thauvin, car sa rigueur dans le remplacement s’exprime mieux dans un couloir. Alors que Luis Henrique, comme Marley Aké, sont censés apporter ce qui manque à l’attaque marseillaise: la profondeur. Cette vitesse que craignent normalement les défenses ennemies. Sauf que ce n’était pas le cas avec Saint-Etienne et Lille récemment, comme Morgan Sanson le reconnaissait facilement au même comptoir que son entraîneur, quelques minutes auparavant. C’est à Luis Henrique de changer la donne et de jouer sur ses qualités pour se trouver une place. Même s’il faudra probablement attendre, après la trêve internationale de début octobre, pour vraiment voir quel bois il chauffe.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer