Home France Michou, l'homme bleu de la vie nocturne parisienne, mort le 88

Michou, l'homme bleu de la vie nocturne parisienne, mort le 88

36
0
Michou, l'homme bleu de la vie nocturne parisienne, mort le 88

Délivré le: changé:

Michou, une légende de la scène nocturne parisienne qui a inspiré le classique de la bande dessinée "La Cage aux Folles", est décédée dimanche à l'âge de 88 ans.

Pionnier qui a créé le cabaret de drag en France, Michou est décédé dans un hôpital parisien, a expliqué à l'AFP François Deblaye, porte-parole de son théâtre Chez Michou.

Michou, de son vrai nom Michel Catty, était un incontournable de la vie nocturne parisienne depuis plus de 60 ans, sans aucun doute dans ses tenues entièrement bleues de la tête aux pieds et ses lunettes noires épaisses.

Son minuscule cabaret Michou a été lancé au milieu des années 50 lorsqu'il montrait des spectacles avec des hommes qui étaient alors la caricature des femmes.

Au fil des ans, Michou a raconté comment lors d'un Mardi Gras, il a mis au défi certains amis masculins de s'habiller comme des femmes célèbres pour des divertissements après le dîner dans son simple bar du quartier nord de Montmartre.

"J'ai imité Brigitte Bardot et j'ai rendu ma chanson presque nue … pour le moment, elle était très coquine", dit-il sur le site Internet de son club.

& # 39; Michettes & # 39;

Lui et ses amis ont répété la performance et bientôt les barmans et les serveurs ont échangé des tabliers après leurs quarts de travail pour des manteaux honteux, des perruques et des faux cils.

Michou et ses "Michettes" campés sont devenus des icônes de la vie nocturne animée de Paris, avec les cabarets plus grands et plus conventionnels du Moulin Rouge, du Lido et du Crazy Horse.

Son divertissement consistait à imiter – et non à se moquer – des stars du jour, a insisté Michou.

"Il y a beaucoup de respect dans nos caricatures. Nous aimons nos victimes et elles le savent", a-t-il déclaré à l'AFP en 2011.

"Nous ne les singons pas. Il n'y a jamais de vulgarité."

La diva d'origine égyptienne Dalida, la reine de la pop blonde de France dans les années 70 et 80, aimait se voir plus folle que jamais ", a-t-il déclaré.

C'est sa renommée que lui et son club ont inspiré un succès du film de bande dessinée français de 1978, "La Cage aux Folles", – recréé plus tard à Hollywood sous le nom de "La cage à oiseaux", avec Robin Williams en tête.

Prince bleu

En 1948, Michou est arrivé dans la ville lumière de la petite ville du nord d'Amiens, âgée de 17 ans.

Au fur et à mesure que sa réputation grandissait grâce à son cabaret de niche, il avait un caméo de cinéma en 1973 et était souvent à la télévision dans les années 1980 et il a également enregistré plusieurs chansons.

Gay toujours fier et flamboyant, même lorsque l'homosexualité était illégale, Michou a reçu en 2005 la plus haute distinction bourgeoise de France, la Légion d'honneur.

Son 80e anniversaire était un mégabash de stars, de Jean-Paul Gaultier de la mode à la légende du chant Nana Mouskouri.

Il était alimenté par beaucoup de champagne, sa "fontaine de jouvence" préférée.

Dans ses mémoires "Blue Prince of Montmartre" 2017, Michou a clairement indiqué qu'il voulait être enterré dans un cercueil bleu, et a également déclaré que son cabaret mourrait s'il le faisait.

"Je veux que cela disparaisse avec moi. Cela peut sembler prétentieux, mais le cabaret ne survivra pas après moi", a-t-il déclaré dans une récente interview.

(AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here