science

Médicaments en vente libre et compléments alimentaires inefficaces voire dangereux

Le magazine «60 millions de consommateurs» édité par l’Institut national de la consommation a «scruté» 132 médicaments et compléments alimentaires (produits contre la fatigue, l’insomnie, ou favorisant la digestion, l’immunité, etc.), et conclut que «moins de 15% des produits (…) Sont souhaitables “. Sur les 60 médicaments sans ordonnance étudiés, 35 sont classés comme «interdits».

Compléments alimentaires et médicaments à risque classés en rouge

La rédactrice adjointe de 60 Millions, Christelle Pangrazzi, rappelle que les Français «vont très facilement vers ces produits» et met en garde contre la disproportion entre les risques encourus par leur consommation (infections, risques hépatiques, crises cardiaques, troubles neurologiques, etc. . dépendant de la réaction des patients aux substances) et de leurs bénéfices: souvent inexistants.

Concernant “les médicaments contre la toux et les maux de gorge, notre constat a été assez surprenant car tous ces médicaments étaient classés comme rouges”, a expliqué Christelle Pangrazzi à la presse, précisant: “aucun (des 12 produits testés) ne s’est avéré efficace contre les maux de gorge”. .

Attention aux surdoses

Les surdosées de vitamines proposées par certains compléments sont contre-productives voire “nocives”, s’attaque également le magazine, même si les compléments alimentaires pour enfants, “d’autant plus inutiles que les carences sont rares à cet âge de la vie”, sont de plus en plus présents sur le marché.

READ  Prix ​​Nobel: pourquoi la France est à la traîne

Concernant les analgésiques (analgésiques), 60 Millions ne reconnaissent que l’efficacité du paracétamol et de l’ibuprofène, et appelle à la vigilance vis-à-vis des surdoses, dangereuses pour le foie.

Réglementations plus strictes et avis plus clairs

Le magazine souhaite de nouvelles réglementations plus strictes, nécessitant des instructions plus claires, voire une mention des effets secondaires des plantes et des huiles essentielles lors de la composition de ces produits. Surtout pour les compléments alimentaires, qui “se déguisaient en médicaments” selon Bruno Toussaint, directeur de la rédaction de la revue Prescrire.

Pour ce magazine, réalisé avec la revue Prescrire pour la partie concernant les médicaments, 60 Millions ont étudié les produits au regard de leurs instructions et des données de pharmacovigilance de l’Agence du médicament.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer