sport

Marseille calé – Brief des joueurs et NOTES (DFCO 0-0 OM) – Football

Malgré de bonnes opportunités, l’Olympique de Marseille n’a pas trouvé la faute sur la pelouse de Dijon (0-0) ce samedi lors de la 19e journée de Ligue 1. Nemanja Radonjic était en échec devant Anthony Racciopi.

Nemanja Radonjic à en chec.

L’Olympique de Marseille manquait d’efficacité. Malgré plusieurs opportunités claires, le club phocen a été accroché par Dijon (0-0) ce samedi pour le compte de la 19e journée de Ligue 1.

Par l’intermédiaire de Nemanja Radonjic, les Marseillais étaient néanmoins dangereux, mais Anthony Racciopi était impeccable. Au classement, l’OM, ​​avec deux matches de retard, occupe la 6e place à 8 points du leader, Lyon.

Radonjic en échec, le poste de Bald

Dès le début du match, Radonjic a profité d’une erreur d’Ecuele Manga dans la zone pour avoir de bonnes chances, mais Racciopi est intervenu! Dans la foule, l’OM était toujours dangereux avec un duel remporté par Racciopi devant Radonjic puis un rat de Benedetto. Cependant dominants, les Marseillais ont connu une grosse frayeur avec une frappe de Bald sur le poteau de Mandanda!

De mieux en mieux, les Dijonnais ont repris confiance et Konat a raté une superbe opportunité face à Mandanda. Logiquement refroidis par ces deux alertes, les hommes de Villas-Boas se sont montrés moins entreprenants, malgré une nouvelle frappe grossissante de Radonjic. Jusqu’à la pause, les débats étaient désormais équilibrés entre les deux parties.

Racciopi dgote Radonjic!

De retour des vestiaires, Gueye a fait une ouverture parfaite pour Radonjic, mais le Serbe a tout de même perdu son duel devant Racciopi! Malgré de bonnes intentions, l’OM n’a pas pu faire la différence et Villas-Boas a décidé de donner un coup de pouce à son équipe avec les entrées de Payet, Cuisance et Germain à l’heure.

Mais dans l’immédiat, les changements des Portugais ont eu un impact réduit avec une équipe marseillaise mince dans la zone de vérité malgré le contrôle du ballon. Malgré de vagues répétitions, les Phocens sont restés inoffensifs avec un manque de créativité à l’approche de la cage adverse. Jusqu’à la fin, rien ne se passait dans ce match et les deux équipes se sont séparées de ce match nul et vierge.

Le score du match: 4.5 / 10

Avec Marseille immédiatement entreprenant, le début de match était intéressant avec des opportunités et du rythme. Longtemps asphyxiés, les Dijonnais ont alors bien réagi avec notamment une grosse opportunité sur le poteau. Par la suite, cependant, le match a perdu en intensité avec une domination plutôt stridente de l’OM.

NOTES du joueur

Maxifoot a attribué une note (sur 10) aux commentaires de chaque joueur.

Homme du match: Anthony Racciopi (7/10)

Le gardien de Dijon a fait un bon match. Immédiatement sur le bon rythme, l’ancien gardien de l’Olympique Lyonnais est intervenu sur une frappe de Radonjic. Quelques minutes plus tard, il était toujours impeccable sur une autre tentative du Serbe. Et pour le reste du match, il a été une image solide de son duel remporté devant Radonjic après son retour des vestiaires. L’ailier de l’OM se souviendra de lui …

READ  Zinedine Zidane prend la tête de la signature de Dominik Szoboszlai

DIJON:

Anthony Racciopi (7) : lisez le commentaire ci-dessus.

Sacha Boey (5,5) : la partie droite de Dijon n’était pas irréprochable sur cette rencontre. Pourtant, côté offensif, il était capable de faire des montées intéressantes. Mais défensivement, il avait quelques problèmes avec la vitesse de Radonjic et avait la mauvaise habitude de laisser le Serbe trop seul dans la surface.

Bruno Ecuele-Manga (6) : le défenseur central de Dijon a mal débuté son match avec une intervention ratée dans sa zone qui a provoqué une bonne situation pour Radonjic. Malgré cette erreur, le capitaine du DFCO a retrouvé des couleurs par la suite, notamment avec une bonne présence sur l’aérodrome contre Benedetto.

Senou Coulibaly (5,5) : tout comme son partenaire en défense centrale, le joueur dijonnais n’a pas eu un début de match facile avec des difficultés à gérer les appels des Marseillais derrière son dos. Mais petit à petit, il remporte quelques duels et fait d’importantes interventions pour soulager son équipe.

Glody Ngonda (5,5) : le latéral gauche de Dijon a eu des difficultés dans son duel avec Thauvin. Dans son couloir, il était parfois trop laxiste face à l’international français. Mais dans l’ensemble, le Dijon a quand même été à la hauteur défensivement. En revanche, ses ascensions ont été très rares.

Didier Ndong (5) : dans la bataille du milieu de terrain, l’ancien Lorientais était à la hauteur de l’agression. Cependant, face à la maîtrise de Gueye, il a encore du mal à rivaliser et souvent pourchassé le ballon. Mais dans l’ensemble, les Dijonnais ont eu le mérite de se battre.

Pape Diop (5) : tout comme Ndong, le milieu de terrain dijonnais a fait de son mieux pour relever le défi physique du duo Gueye – Kamara. Défensivement, son travail était totalement correct avec plusieurs duels remportés. En revanche, dans l’utilisation du ballon, il présentait encore de graves lacunes. Remplacez la 63e minute par Wesley Lautoa (non pas).

Maman bientôt (5.5) : l’ailier de Dijon représentait un réel danger pour les Marseillais. Avec sa vitesse, il a pu se jeter dans le dos des défenseurs adverses. Ainsi, le Dijonnais a eu la meilleure opportunité pour son équipe, mais son tir a finalement touché le poteau. Dommage pour lui car il s’est montré plus discret par la suite. Remplacez la 90e minute par Aurlien Scheidler (non pas).

Bersant Celina (4,5) : quelques flashs, mais un match tout de même discret pour le milieu de terrain dijonnais. Avec le ballon, il était néanmoins son avantage, l’image d’une passe très bien ressentie à l’occasion de Konat. Mais pour la majorité de ce match, il était principalement en défense.

Junior Dina Ebimbe (5,5) : une copie de contraste pour l’ailier dijonnais. Auteur d’un début de match très timide, il a pris confiance au fil du jeu et s’est réveillé sur certains blocs. Avec sa rapidité, il posait des problèmes de Nagatomo sans être décisif dans la zone de vérité. Notez qu’il a servi Bald lors de sa grande occasion. Remplacez la 77e minute par Alexandru Dobre (non pas).

READ  Campagne RWC 2023 pour vendre 2,6 millions de billets

Moussa Konat (5) : une partie difficile pour l’avant-centre de Dijon. Globalement privé de ballon, l’attaquant a été surtout actif pour freiner la construction du jeu des Marseillais. Malheureusement pour lui et son équipe, il a mal négocié sa seule situation intéressante avec un croisement à faible risque devant Mandanda. Son jeu pivot était néanmoins précieux. Remplacez la 63e minute par Frdric Sammaritano (non pas).

MARSEILLE:

Steve Mandanda (5,5) : le gardien de l’Olympique de Marseille n’a pas vraiment eu l’occasion de briller. Dans l’ensemble peu inquiet, l’international français a été sauvé par son poste sur une frappe de Bald et a profité de la maladresse de Konat sur une autre situation chaude. Pour le reste du match, il a été sérieux dans ses interventions.

Hiroki Sakai (5,5) : titulaire toujours incontestable en attendant l’arrivée attendue de Lirola, le latéral droit a réalisé une performance en deux temps. Dans son couloir, ses montées n’étaient pas toujours vives avec des déchets dans ses transmissions. Pour aggraver les choses, il était parfois en difficulté sur le plan défensif, notamment sur la grosse opportunité de Bald au premier acte. Sa deuxième période fut tout de même plus intéressante, avec une activité renouvelée.

Alvaro Gonzalez (6) : le défenseur central de l’Olympique de Marseille a livré un match correct. Sans être omniprésent, l’Espagnol a signé quelques interventions bien senties devant Konat. Attention tout de même à un petit oubli sur une grosse situation ruinée par Konat en première période.

Duje Caleta-Voiture (6) : tout comme Gonzalez, le défenseur central de l’Olympique de Marseille n’a pas eu besoin de forcer son talent sur cette rencontre. Très calme en début de match grâce à la maîtrise de son équipe, l’international croate était alors un peu court sur l’opportunité de Bald. Mais dans l’ensemble, il maîtrise bien ses duels.

Yuto Nagatomo (5) : aligné en l’absence d’Amavi, blessé, le latéral gauche de l’Olympique de Marseille ne rassure pas vraiment. Peu disponible sur le plan offensif, le Japonais fait de son mieux pour se concentrer sur ses tâches défensives. Et sans prendre l’eau, il avait encore du mal à affronter la vitesse de Dina Ebimbe pendant les 45 premières minutes. Comme Sakai, sa deuxième période était plus intéressante.

Boubacar Kamara (6) : Le milieu de terrain de l’Olympique de Marseille a bien performé. Au milieu de terrain, le jeune talent du club phocen s’est montré efficace dans la reprise avec un volume de jeu intéressant. Dans l’utilisation du ballon, il était juste correct avec tout de même quelques transmissions ratées. Remplacez la 64e minute par Kevin Strootman (non pas), qui a peut-être disputé son dernier match avec l’OM avant de partir en prêt à Gênes.

Pape Gueye (6,5) : maintenu dans le onze de départ, le milieu de terrain de l’Olympique de Marseille continue de confirmer son potentiel. Au cœur du jeu, l’ancien Havre gagne régulièrement grâce à sa force physique et collectionne de nombreuses balles. Plus important encore, il était toujours bon dans sa capacité à diriger le jeu avec de longues passes très intéressantes, à l’image de ses ouvertures pour Radonjic. Remplacez la 60e minute par Michal Cuisance (non évalué).

READ  Patrick Vieira (Nice): "Il y a de la frustration et de la colère"

Florian Thauvin (5) : l’ailier de l’Olympique de Marseille n’a pas ménagé ses efforts dans son couloir. Très régulièrement, l’international français a profité des espaces laissés par Ngonda pour faire des écarts et a donné de bonnes balles à Radonjic, qui manquait de précision dans la zone de vérité. Généreux et actif, mais peu déterminant dans l’approche du but adverse. Remplacez la 75e minute par Marley Ak (non noté).

Valentin Rongier (5,5) : préféré Cuisance dans un rôle de numéro 10, l’ancien nantais a été irréprochable dans ses efforts. Sur son retrait défensif et son pressing, il a donné l’exemple à ses coéquipiers. Cependant, dans ce rôle de designer, il manquait encore de précision technique avec plusieurs situations gâchées par son imprécision.

Nemanja Radonjic (5,5) : toujours préféré Payet, sur le banc, pour cette rencontre, le Serbe a de nouveau affiché une immense envie. Dès le début de la rencontre, l’ailier de l’Olympique de Marseille a eu de bonnes chances, mais a marqué sur Racciopi. Très actif, il était dangereux, mais manquait de précision avec une nouvelle frappe repoussée par le gardien adverse. Malgré sa générosité, il avait encore du gaspillage dans ses tentatives, avec un nouveau duel perdu après son retour des vestiaires. Remplacez la 60e minute par Dimitri Payet (non pas).

Dario Benedetto (3,5) : une rencontre difficile pour l’attaquant de l’Olympique de Marseille. Dans l’ensemble peu retrouvé, l’Argentin a eu un impact réduit sur cette rencontre. Pire encore, il a raté sa seule opportunité en ne cadrant pas sa tentative après une frappe de Radonjic repoussée par Racciopi. Raging… Remplacez la 60e minute par Valre Germain (non pas).

+ Retrouvez les résultats et le classement de la Ligue 1 sur Maxifoot

Et pour vous, qui étaient les meilleurs et les pires joueurs du jeu? Réagissez dans la région « commentaires » au dessous de !

FICHE TECHNIQUE
DIJON 0-0 MARSEILLE (mi-tps: 0-0) – FRANCE – Ligue 1 / 19e journée
Stade: Gaston Grard – Arbitre: Jrme Miguelgorry

Mises en garde: Diop (19e), Ecuele Manga (23e), Lautoa (65e) pour DIJON; Gueye (28e), Rongier (62e) pour MARSEILLE.

DIJON: Racciopi – Boey, Ecuele-Manga, Coulibaly, Ngonda – Ndong, Diop (Lautoa, 63e) – Chauve (Scheidler, 90e), Celina, Dina Ebimbe (Dobre, 77e) – Konat (Sammaritano, 63e).

MARSEILLE: Mandanda – Sakai, Gonzalez, Caleta-Car, Nagatomo – Kamara (Strootman, 64e), Gueye (Cuisance, 60e) – Thauvin (Ak, 75e), Rongier, Radonjic (Payet, 60e) – Benedetto (Germain, 60e).

Actif, Radonjic était en échec devant Racciopi

Décevant, Benedetto a raté une autre grande opportunité

Gueye était bon au milieu de terrain de l’OM

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer