sport

L’OM se casse les dents à Reims / Ligue 1 / J16 / Marseille-Reims (1-1) / SOFOOT.com

Menés au score après un but contre son camp de Nagatomo, les Marseillais ont pu revenir avant la pause sans réussir ensuite à faire la différence face à un Reims uni (1-1). L’OL, en déplacement à Nice samedi soir, pourrait en profiter.

Marseille 1 – 1 Reims

Buts: Thauvin (45e) pour l’OM // Nagatomo (23e, CSC) pour Reims.

Ce devait être une journée de révolte, un match pour dissiper le brouillard né après la défaite de Rennes et prouver pour de bon qu’avec Villas-Boas, l’OM est avant tout un formidable ballon de fierté. Avec les Portugais, les Marseillais ont toujours su dribbler les secousses et rebondir sur les mauvaises passes. Puis, Reims est venu au Vélodrome samedi, une semaine après une bonne seconde mi-temps à Brest et quelques jours après avoir dominé mentalement Nantes. David Guion espérait que le succès de la semaine était un “Tournant” , le voilà avec une réponse: son groupe sait faire dérailler les autres (1-1).

OM ligoté, livré

Comme ils aiment les chiffres, les Marseillais sont entrés sur le gazon samedi avec un coup de tête: l’OM n’a jamais perdu deux matches de Ligue 1 d’affilée avec André Villas-Boas sur son banc. Nice, ils sont également arrivés avec une surprise sous le bras: le mandat de Pape Gueye, expulsé contre Rennes mercredi, mais sauvé par l’appel de son club devant le CNOSF. En attendant le verdict, le produit de la Grotte Verte peut coller son nez dans le 4-2-3-1 posé par Villas-Boas, mais aussi être parmi les victimes du bon pressing à Reims. Dès le départ, le gang Guion regarde l’OM dans les yeux, ferme les espaces au milieu et profite des cadeaux locaux. Si Benedetto prolonge un coup franc de Payet sur Rajković de la tête et si Rongier esquive un siège vide, c’est l’OM qui pète en premier.

READ  Football - Neymar trébuche alors que le Paris Saint-Germain bat Caen en Coupe de France

Au 21e minute de jeu, suite à une perte de balle plein axe de Payet devant Cafaro, Zeneli, en feu tout au long de la première période, casse les freins de Sakai et lâche une croix dans les pieds d’un Nagatomo fraise, auteur d’une déviation clownesque pour Mandanda (0-1, 23e). Dans les cordes, les Marseillais sont ligotés par un Stade de Reims libéré, mais après une bonne séquence avec Payet, Benedetto pousse une seconde fois Rajković à la parade. L’OM ne peut revenir aux affaires que sur un exploit et ça va frapper la cloche: juste avant la pause, Duje Ćaleta-Car claque un superbe centre pour Sakai, qui recule vers Rongier. Le suivant ? Centré vers Benedetto, remis vers Thauvin, maladroit trois minutes plus tôt, et voici l’OM renvoyé par un trou de souris (1-1, 45e), même si Reims a réussi l’exploit de revenir aux citrons avec un but et aucun tir tenté.

Fil de fer barbelé et manque d’idées

Fini les caresses: au retour des vestiaires, André Villas-Boas veut voir ses joueurs sortir leurs gants et dessiner une double monnaie dix minutes après la pause (Cuisance au lieu de Gueye, Khaoui pour éviter de passer la fin du match avec Nagatomo dans les onze). L’effet? Automatique, puisque l’international tunisien tirera deux balles sur la poitrine de Rajković à la suite de son entrée en jeu. Mais aussi éphémère, puisque si Payet tente d’alerter Thauvin en profondeur à l’heure, l’OM ne pique pas qu’à moitié, seul Rongier tente une frappe douce et inoffensive. En face, Reims se régale de son bloc bas et, en plus des barbelés, Guion arme sa machine de quelques cartouches offensives (Touré, Mbuku). Résultat: l’OM, ​​incapable d’insuffler de l’énergie dans le dernier tiers adverse et de frapper Rajković dans le dernier quart d’heure, voit El Bilal Touré glisser un frisson dans le dos de sa défense et Mandanda sauver la boutique. Et Villas-Boas d’une nouvelle colère: en manque d’idées, Marseille laisse la possibilité à l’OL, au LOSC et au PSG de récolter des points. Les chiffres, toujours les chiffres.

READ  Le Tour de France féminin sera diffusé sur SBS en Australie

Marseille (4-2-3-1): Mandanda – Sakai, A. González, Ćaleta-Car, Nagatomo (Khaoui, 56 anse) – Kamara, Gueye (Cuisance, 56 anse) – Thauvin, Rongier (Radonjić, 85 anse), Paillette – Benedetto (Germain, 69 anse). Entraîneur: André Villas-Boas.

Reims (4-5-1): Rajković – Foket, Faes, Abdelhamid, De Smet (Doucouré, 63 anse) – Zeneli (Livre, 71e), Chavalerin, Cassama, Berisha, Cafaro (Touré, 71e) – Dia (Torture, 88 anse). Entraîneur: David Guion.

  • Résultats et classements de la Ligue 1

    Par Maxime Brigand

  • Delphine Perrault

    "Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

    Articles similaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Bouton retour en haut de la page
    Fermer
    Fermer