sport

Les wallabies ont été autorisés à entrer en Nouvelle-Zélande pour la Bledisloe Cup

WELLINGTON, Nouvelle-Zélande (AP) – Les Wallabies seront autorisés à contourner les restrictions frontalières néo-zélandaises pour disputer le premier test de la Bledisloe Cup contre les All Blacks comme prévu à Auckland le mois prochain.

Dans une décision politiquement chargée, le gouvernement néo-zélandais autorisera l’équipe australienne à se rendre en Nouvelle-Zélande sur un vol affrété pour jouer contre les All Blacks à Eden Park le 7 août.

Une décision n’a pas encore été prise quant à savoir si les autres matchs prévus, y compris le troisième test de la Bledisloe Cup à Wellington le 28 août, pourront se poursuivre, ou si les All Blacks pourront revenir s’ils se rendent à Perth, en Australie-Occidentale. , pour le deuxième test le 21 août.

La Nouvelle-Zélande a temporairement interrompu les voyages sans quarantaine depuis l’Australie pendant huit semaines en raison de l’épidémie de COVID dans les États de la Nouvelle-Galles du Sud et de Victoria. Les Néo-Zélandais bloqués dans des États autres que Victoria et la Nouvelle-Galles du Sud ont bénéficié d’un délai de grâce de sept jours pour retourner en Nouvelle-Zélande sans avoir à s’isoler à leur arrivée.

L’équipe australienne peut désormais entrer en Nouvelle-Zélande sans passer par la quarantaine. Les Wallabies sont dans une bulle de biosécurité dans le Queensland depuis la fin de la série de trois tests contre la France la semaine dernière.

L’utilisation d’un vol affrété signifie que l’équipe n’occupera pas de places sur des vols réguliers pouvant être disponibles vers la Nouvelle-Zélande.

La dérogation a été accordée aux Wallabies en raison des avantages économiques supposés du test d’Auckland qui pourraient générer jusqu’à 20 millions de dollars néo-zélandais (14 millions de dollars) de dépenses.

READ  Un tribunal parisien prononce des peines d'emprisonnement à perpétuité pour l'attentat de 2004 qui a déclenché l'affrontement de la France avec la Côte d'Ivoire

Le ministre des Sports Grant Robertson a déclaré: “Les décisions sur les autres matchs dépendent des discussions en cours entre Rugby New Zealand et Rugby Australia.” “Le gouvernement n’a pas pris cette décision à la légère, et étant donné l’utilisation par les Wallabies d’un vol affrété, il n’y a aucune restriction à l’accès du public au vol de retour vers la Nouvelle-Zélande.

“Ils devront remplir toutes les obligations de voyage normales, y compris les tests négatifs avant le départ dans les 72 heures suivant leur voyage.”

___

Plus d’AP Sports : https://apnews.com/apf-sports et https://twitter.com/AP_Sports

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer