Home Monde Les organisateurs peinent à sauver le Tour de France lors de la...

Les organisateurs peinent à sauver le Tour de France lors de la pandémie de Covid-19

90
0
Les organisateurs peinent à sauver le Tour de France lors de la pandémie de Covid-19

Délivré le: Modifié:

Les organisateurs du Tour de France travaillent sur une nouvelle date de départ de la plus grande course cycliste, après l'interdiction des grands rassemblements publics jusqu'à la mi-juillet lors de la dernière prolongation du blocus du virus corona français.

Initialement prévu pour partir de Nice le 27 juin et se terminer à Paris le 19 juillet, il n'y a aucune chance l'événement peut se dérouler comme prévu et les organisateurs sont confrontés à une gigantesque tâche logistique de réalignement.

Cela a rapporté un message dans le journal Dauphine mardi la ronde débutera plutôt le 27 août, la course se terminant dans la capitale le 20 septembre.

Les organisateurs d'ASO n'étaient pas disponibles pour commenter afin de confirmer les nouvelles données, mais plusieurs maires des villes françaises le long de l'itinéraire prévu ont déclaré avoir été consultés sur les nouvelles données.

Le président français Emmanuel Macron a déclaré dans un discours télévisé lundi qu'une fermeture stricte en France se poursuivrait jusqu'au 11 mai au moins, les réunions publiques étant interdites jusqu'à la mi-juillet.

Le directeur du circuit, Christian Prudhomme, a déclaré qu'il faudrait deux mois aux coureurs pour se préparer à la course après la fin du verrouillage.

Le ministre français de l'Intérieur, Christophe Castaner, a déclaré mardi que l'ASO devrait reporter ou annuler le Tour.

"C'est à l'organisateur d'analyser et de reprogrammer sa capacité à l'organiser", a déclaré Castaner à la radio française.

La piste de course fait plus de 3 000 km de long, avec environ 500 000 fans alignés quotidiennement sur les routes.

"La distance sociale le long de la route ne serait pas un problème, mais dans les villes de départ, à l'arrivée et dans les tentes VIP", a déclaré samedi le virologue belge Marc Van Ranst à la chaîne de télévision flamande Sporza.

Suggestions pour que la tournée puisse être organisée sans exclure les supporters.

"Le Tour de France est un sourire de 3000 km", a déclaré Prudhomme à propos des réunions routières. "Nous n'aurions pas couru le Tour de France sans les supporters."

Entre un rocher et un endroit dur

L'annonce de Macron a peut-être raccourci les organisateurs.

Un départ fin juillet pour le Tour aurait pu être considéré comme trop proche de l'interdiction des grands rassemblements publics, tandis que les coureurs devraient également être en parfait état.

ASO accueille également la course de huit jours du Criterium du Dauphine et espérait courir à travers les Alpes fin juin ou début juillet, mais l'échauffement traditionnel du Tour a été retardé.

Le départ annoncé fin août entrerait en collision avec la Vuelta a Espana, qui se déroulerait du 14 août au 6 septembre.

Il n'y a que 176 coureurs sur un Tour, mais l'ensemble de l'événement comprend environ 4500 personnes, le personnel de l'équipe, la police et les médias se déplaçant tous les jours.

L'annulation est le pire des cas.

La "Grande Boucle", comme le Tour est connu en France, est le pilier économique central qui soutient les 22 équipes professionnelles du sport.

& # 39; C'est aussi simple que cela. Si le Tour était annulé, les équipes pourraient disparaître et les pilotes et le personnel deviendraient sans emploi », a déclaré Marc Madiot, chef de l'équipe française Groupama-FDJ.

Les coureurs aiment aussi courir, le vainqueur 2018 Geraint Thomas déclarant qu'il voulait désespérément que le Tour continue.

"Il y a des choses plus grandes et plus importantes à découvrir en premier, mais une fois que c'est sûr et prêt à partir, nous (Ineos) aimerions que cela se produise", a déclaré le pilote gallois.

(AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here