sport

Le Royaume-Uni se dit prêt à renvoyer les bateaux de migrants en France

LONDRES (Reuters) – La Grande-Bretagne a accepté de refouler les bateaux transportant des immigrants illégaux, approfondissant une querelle diplomatique avec la France sur la manière de traiter un nombre croissant de personnes risquant leur vie en essayant de traverser la Manche dans de petits bateaux.

Des centaines de petits bateaux ont tenté le voyage de la France à l’Angleterre jusqu’à présent cette année, via l’une des voies maritimes les plus fréquentées au monde.

Les agents frontaliers britanniques seront formés pour forcer les bateaux à s’éloigner de leurs eaux, mais ne déploieront les nouvelles tactiques que lorsqu’elles seront considérées comme sûres, selon un responsable gouvernemental qui a demandé à ne pas être nommé.

Le responsable a déclaré que Michael Ellis, procureur général par intérim de la Grande-Bretagne, établirait une base juridique permettant aux autorités frontalières de publier la nouvelle stratégie.

“Nous ne commentons pas systématiquement l’activité des opérations maritimes”, a déclaré le ministère de l’Intérieur ou le ministère de l’Intérieur.

Dans une lettre divulguée aux médias britanniques, le ministre français de l’Intérieur, Gerald Darmanin, a déclaré que forcer les bateaux à retourner sur les côtes françaises serait dangereux.

Les rapports indiquent que Darmanin a protesté contre le fait que “la protection de la vie humaine en mer a la priorité sur les considérations de nationalité, de statut et de politique d’immigration”.

La France et la Grande-Bretagne ont convenu en juillet de déployer plus de policiers et d’investir dans la technologie de détection pour arrêter les traversées du canal. La police française a confisqué davantage de bateaux mais affirme qu’elle ne peut que réduire le flux des départs.

READ  la FFF suspend les championnats amateurs et la Coupe de France

(Reportage d’Andrew McCaskill, édité par William Schomberg)

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer