sport

Le plus haut organe consultatif de santé de France veut des vaccinations obligatoires pour les agents de santé

Le principal organe consultatif de santé de France a recommandé vendredi que les vaccinations contre le coronavirus soient rendues obligatoires sans délai pour tous les agents de santé et autres professionnels qui entrent en contact avec des personnes sensibles au COVID-19.

le français Le gouvernement suit de près les recommandations de la Haute Autorité de la Santé (HAS), qui a également conseillé l’utilisation de Pfizer ou Moderna à base d’ARNm. Vaccins Pour ralentir la propagation d’une infection grave variable delta Il offre plus de protection que les autres coups.

“Alors que le nombre de nouveaux cas et la pression sur le système hospitalier restent relativement faibles, la dynamique de l’épidémie en France est grande et peut rapidement conduire à une détérioration de la situation sanitaire”, a indiqué l’association dans un communiqué.

Président Emmanuel Macron Il devrait s’adresser à la nation lundi au sujet des progrès de la pandémie et de la stratégie de son gouvernement pour atténuer l’impact de ce que de nombreux universitaires considèrent comme une quatrième vague inévitable.

Des responsables gouvernementaux ont déclaré ces dernières semaines que la vaccination obligatoire des agents de santé était considérée comme le type delta actuellement répandu, entraînant une forte augmentation du taux d’infection en France.

Vaccination obligatoire pour tous les plus de 12 ans ?

Samedi, l’Académie nationale de médecine du pays, une association de médecins, a fait pression sur les autorités pour imposer la vaccination obligatoire à toute personne de 12 ans et plus.

L’Organisation mondiale de la santé a également déclaré que le gouvernement devrait commencer à réfléchir à la vaccination obligatoire de l’ensemble de la population, afin qu’ils soient prêts à prendre une telle décision si nécessaire.

READ  Le judoka algérien Fathi Norine suspendu 10 ans contre un Israélien

L’organisme a également recommandé de raccourcir le délai entre la première et la deuxième dose de vaccin et a déclaré que les personnes de plus de 55 ans qui ont reçu la première injection d’AstraZeneca devraient recevoir une deuxième dose du vaccin à base d’ARNm.

Après être passée de plus de 42 000 par jour à la mi-avril à moins de 2 000 par jour fin juin, la moyenne sur sept jours des nouvelles infections a de nouveau augmenté rapidement depuis début juillet.

Vendredi, le ministère de la Santé a enregistré 4 580 nouvelles infections. Au cours des six derniers jours, le nombre moyen de nouvelles infections sur sept jours a augmenté de plus de 50% chaque jour, un schéma similaire aux premiers stades des vagues précédentes.

(Reuters)

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer