Home France Le ministre français des Finances interpelle Trump pour le franchissement de la...

Le ministre français des Finances interpelle Trump pour le franchissement de la frontière

101
0
Le ministre français des Finances interpelle Trump pour le franchissement de la frontière

Délivré le: Modifié:

Le secrétaire au Trésor, Bruno Le Maire, a décrit la décision du président américain Donald Trump de fermer les frontières américaines aux citoyens de l'UE comme une "aberration" et a déclaré que l'action avait déclenché une vente historique jeudi, avec des actions dans de nombreux les grandes entreprises françaises s'effondrent.

"Nous allons aider toutes les entreprises dans lesquelles l'État a un intérêt, Air France, Renault" Le Maire La chaîne de télévision française BFM TV a déclaré.

"Quel qu'en soit le coût, nous sommes de leur côté et nous les soutiendrons", a-t-il ajouté sans préciser comment le gouvernement pourrait aider ces entreprises. Il a estimé le coût croissant des mesures d'atténuation de l'impact économique à des «dizaines de milliards».

Alors qu'Air France-KLM et Renault ont été durement touchés par la vente, l'exploitant d'aéroport ADP, que le gouvernement avait espéré réduire son intérêt, a également. Le Maire a déclaré que les conditions du marché étaient loin d'être appropriées.

D'autres grandes entreprises dans lesquelles l'État a un intérêt, comme le groupe énergétique EDF, la société de services publics Engie et le groupe de défense Thales, ont été moins touchées.

Jusqu'à présent, le gouvernement français s'est concentré sur l'aide aux petites et moyennes entreprises avec une gamme de mesures, allant des programmes de chômage partiel financés par l'État pour les employés dont les heures sont réduites aux garanties de prêt pour les petites entreprises aux prises avec des problèmes de trésorerie.

«En fin de compte, cela coûte des dizaines de milliards d'euros. C'est à cela qu'on peut s'attendre '', a déclaré Le Maire, qui a donné le tableau le plus clair, mais combien la crise coûterait aux finances publiques.

L'homologue allemand du Maire, Olaf Scholz, a proposé d'augmenter les investissements dans les infrastructures publiques de 12 milliards d'euros d'ici 2024. Il a également proposé d'avancer la suppression déjà convenue d'un impôt sur le revenu de six mois pour quelque 5 milliards d'euros.

Le Premier ministre italien Giuseppe Conte, dont le pays a été le plus durement touché en Europe, s'est engagé cette semaine à augmenter ses dépenses en allouant 25 milliards d'euros aux entreprises et aux familles.

(FRANCE 24 avec REUTERS)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here