Home World Le Mali est verrouillé, comme l'ont rapporté les premiers cas de coronavirus,...

Le Mali est verrouillé, comme l'ont rapporté les premiers cas de coronavirus, mais les élections législatives se poursuivent

100
0
Le Mali est verrouillé, comme l'ont rapporté les premiers cas de coronavirus, mais les élections législatives se poursuivent

Délivré le: Modifié:

Le président malien Ibrahim Boubacar Keita a annoncé mercredi un couvre-feu national pour limiter la propagation du virus corona, mais a déclaré qu'un vote parlementaire aura lieu cette semaine.

Dans un discours télévisé, Keita a déclaré que le gouvernement maintiendrait un couvre-feu et fermerait les frontières terrestres de jeudi 21h00 à 5h00 en réponse à la virus.

Le fret sera toujours admis dans l'Etat ouest-africain, a-t-il déclaré, et les marchés resteront ouverts.

Plus tôt mercredi, Malien les autorités ont enregistré les premières infections à coronavirus du pays auprès de deux ressortissants récemment arrivés de France.

Les experts craignent qu'en raison de son épidémie, le pays soit particulièrement exposé à une épidémie conflit djihadiste, qui a éclaté pour la première fois dans le nord en 2012 et a inondé le centre depuis lors.

Des milliers de soldats et de civils sont morts dans le conflit, et certaines parties du territoire malien échappent au contrôle de l'État.

Malgré le risque de coronavirus, Keita a déclaré qu'une élection parlementaire tardive – dont le premier tour devait avoir lieu dimanche – se poursuivrait, mais avec un "respect méticuleux" des mesures sanitaires.

"Le gouvernement fera tout son possible pour que ce soit le cas", a-t-il déclaré.

La tenue d'élections parlementaires a été l'une des principales recommandations des pourparlers de crise en décembre, qui visaient à trouver des solutions non militaires aux violences aggravées du pays.

Le nombre actuel de députés maliens a été élu en 2013, lors d'un vote pour un parti malien remporté par le Rassemblement de Keita.

Les élections législatives devaient à nouveau avoir lieu fin 2018 après la réélection de Keita.

Mais le scrutin a été reporté à plusieurs reprises, les autorités citant une grève des juges ou une détérioration de la sécurité.

(AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here