Home World Le bilan de Covid-19 dépasse les 30 000 morts au Brésil, le...

Le bilan de Covid-19 dépasse les 30 000 morts au Brésil, le pays le plus touché d'Amérique latine

32
0
Le bilan de Covid-19 dépasse les 30 000 morts au Brésil, le pays le plus touché d'Amérique latine

Publié le:

Mardi, le Brésil a dépassé les 30 000 décès dus à l'épidémie de coronavirus, alors que la maladie continuait de se propager dans le pays le plus touché d'Amérique du Sud.

Les chiffres publiés par le ministère de la Santé ont montré un nouveau record de 1 262 décès au cours des dernières 24 heures, ainsi que 28 936 nouvelles infections.

Les nombres viennent comme un nombre brésilien Malgré les avertissements de l'OMS et des épidémiologistes, les États ont commencé à sortir de semaines de mesures de quarantaine économiquement étouffantes.

Le nombre total de cas confirmés – 555 383 – fait du Brésil le deuxième pays le plus touché après les États-Unis.

L'officiel COVID-19[feminine Le bilan de 31.199 morts est le quatrième plus élevé au monde après les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Italie.

Les experts estiment que le nombre réel d'infections pourrait être jusqu'à 15 fois plus élevé que les chiffres officiels, étant donné les tests relativement petits dans le vaste pays de 210 millions.

Dans un signe inquiétant, l'État de Sao Paulo a enregistré mardi les chiffres quotidiens les plus élevés de décès et d'infections, alors que les villes de l'État ont commencé à rouvrir les centres commerciaux et les bureaux.

Sao Paulo compte aujourd'hui près de 120 000 cas avec près de 8 000 décès.

À Sao Paulo même, le maire Bruno Covas a remis à zéro la réouverture d'entreprises non essentielles après le 15 juin.

L'autre État le plus durement touché, Rio de Janeiro, a également commencé à sortir des mesures de quarantaine mardi avec la réouverture des plages et des commerces.

"Dans la situation actuelle, en assouplissant les mesures, de l'essence est ajoutée au feu", a expliqué à l'AFP Rafael Galliez, expert en infection à l'Université fédérale de Rio de Janeiro.

Le bureau régional de l'Organisation mondiale de la santé a averti mardi le Brésil de sa réouverture "trop ​​tôt car il existe un risque de relance du COVID-19".

Le ministère de la Santé a déclaré qu '"il n'y avait aucun moyen de spécifier quand le pic de décès se produirait" en raison de la taille et de la diversité géographique du pays.

Le président d'extrême droite du Brésil s'est accompagné d'une crise politique Jair Bolsonaro s'est opposé ouvertement aux autorités locales appelant à des mesures de fermeture.

(AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here