Home World L'Assemblée nationale française approuve le projet de loi "urgence de santé publique"

L'Assemblée nationale française approuve le projet de loi "urgence de santé publique"

19
0
L'Assemblée nationale française approuve le projet de loi "urgence de santé publique"

Délivré le:

L'Assemblée nationale française a voté dimanche à l'aube en commission restreinte pour une loi d'urgence donnant des pouvoirs spéciaux au gouvernement pour lutter contre la pandémie du virus corona.

Le texte du nouveau projet de loi permet au gouvernement de restreindre la liberté de circulation des personnes et d'exiger certains biens et services par décret, pour une période de deux mois.

L'addition habilite également le gouvernement à prendre des mesures spéciales pour soutenir les entreprises françaises les plus épidémie de virus.

Ça vient le lendemain La France enregistré un pic de décès liés aux coronavirus, 112 en une journée, ce qui porte le total à 562 samedi. Il y a 14 459 cas confirmés, selon le ministère de la Santé dans une déclaration.

& # 39; Jusqu'à six mois d'emprisonnement & # 39;

Plus précisément, l'urgence sanitaire permet au Premier ministre de mettre immédiatement en œuvre, sur avis du ministre de la Santé, une série de mesures restrictives applicables à travers le pays.

Cela comprend des restrictions de mouvement et une éventuelle interdiction des réunions et des affaires.

D'autres mesures permettent à l'État de récupérer des biens ou des services pour lutter contre la catastrophe sanitaire. Cela comprend les taxis pour transporter le personnel hospitalier.

Le projet de loi prévoit que de telles actions cesseront dans cette urgence sanitaire dès qu'elles ne seront plus nécessaires.

Dans la version modifiée par l'Assemblée générale, le projet de loi prévoit également des sanctions plus sévères pour les ressortissants français qui ne se soumettent pas à l'incarcération.

La première amende pour avoir enfreint les règles est de 135 $. Celui-ci sera porté à 1 500 euros en cas de récidive "dans les 15 jours". Pour "quatre infractions dans un délai de 30 jours", l'infraction "est passible d'une amende de 3 700 EUR et d'un emprisonnement maximal de six mois".

La nouvelle loi reporte également le deuxième tour des élections municipales au plus tard en juin.

Le Parlement siégera à nouveau en session abrégée dimanche.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here