Home Monde L'Algérie salue les restes de résistants français

L'Algérie salue les restes de résistants français

56
0
L'Algérie salue les restes de résistants français

Publié le: Modifié:

L'Algérie a reçu les crânes de 24 résistants décapités lors de la conquête coloniale de la France du pays d'Afrique du Nord qui avait été dans un musée à Paris vendredi.

Le retour des restesConsidéré comme des trophées de guerre par les officiers coloniaux français, il s'inscrit dans un réexamen mondial de l'héritage de colonialisme depuis le décès, le 25 mai, d'un Afro-américain de 46 ans, George Floyd, par un policier blanc aux États-Unis.

La chef des droits de l'homme de l'ONU, Michelle Bachelet, a exhorté les pays à "des siècles de violence et de discrimination" Pour compenser.

Les crânes ont été transportés de France vers l'aéroport d'Alger à bord d'un avion de transport Hercules C-130, accompagnés à leur arrivée par des avions algériens, a indiqué un correspondant de l'AFP.

Le président Abdelmadjid Tebboune et une garde d'honneur militaire ont accueilli les héros de guerre en guise de bienvenue officielle.

Les restes, drapés dans des cercueils avec le drapeau algérien, ont été retirés de l'avion et portés par des soldats à hauteur d'épaule tandis qu'une fanfare militaire jouait une marche funèbre.

Tebboune s'inclina devant chaque cercueil et un religieux islamique récita une prière pour les morts.

“ La ville est incroyablement calme lorsque les sirènes de bateaux sonnent sur le port d'Alger '' en hommage aux résistants, a tweeté un Algérien.

Les cercueils sont emmenés au Palais de la Culture à Alger, où ils peuvent être vus par le public samedi pour rendre hommage.

Le dimanche, Algérie“ 58e anniversaire de l'indépendance, les crânes seront finalement enterrés dans la section des martyrs du cimetière d'El Alia dans la capitale, ont rapporté les médias locaux.

Les 132 années de domination coloniale de la France et la guerre incessante qui a duré huit ans ont laissé un héritage durable de relations souvent épineuses entre les deux gouvernements et les nations.

La présidence française a déclaré dans un communiqué à l'AFP que le retour des dépouilles était un geste "d'amitié" dans le cadre des efforts pour "réconcilier les souvenirs du peuple français et algérien".

Tebboune a annoncé jeudi le rapatriement, affirmant que les combattants décapités "avaient été privés de leur droit naturel et humain d'être enterrés pendant plus de 170 ans".

& # 39; Héros & # 39;

Il leur rend hommage en tant que "héros qui ont affronté la brutale occupation française entre 1838 et 1865".

“ L'ennemi sauvage les a décapités en représailles avant de transférer leurs crânes à l'étranger afin que leurs tombes ne deviennent pas un symbole de la résistance '', a ajouté Tebboune.

L'un des chefs dont les restes ont été restitués est Sheikh Bouzian, un chef de la résurrection qui a été capturé, abattu et décapité par les Français en 1849.

Le crâne de l'éminent chef de la résistance Mohammed Lamjad ben Abdelmalek, également connu sous le nom de "Cherif Boubaghla" (ou l'homme à l'âne), faisait également partie des personnes à restituer.

L'historienne Malika Rahal a salué la nouvelle.

“ Les martyrs rentrent chez eux '', a-t-elle déclaré dans un tweet.

& # 39; Les parties du corps de ceux qui ont combattu la conquête de leur terre rentrent chez eux après un très long séjour dans des cartons au Musée de l & # 39; Homme à Paris. & # 39;

Emmanuel Macron, le premier président français né après la guerre d'indépendance de 1954-1962, au cours de laquelle 1,5 million d'Algériens sont morts, a effectué sa première visite officielle dans le pays en décembre 2017, disant qu'il est venu comme un "ami".

À l'époque, il avait déclaré au site d'information Tout sur l'Algérie qu'il était "prêt" à voir son pays rendre les crânes.

& # 39; Boîtes en carton & # 39;

L'Algérie a officiellement déposé une demande de restitution en 2018 et a demandé le transfert des documents coloniaux.

Les universitaires algériens et français ont longtemps fait campagne pour le retour des crânes.

L'historien algérien Ali-Farid Belkadi a été le premier à demander leur retour en 2011 après avoir effectué des recherches au Musée de l'homme.

À l'époque, il a déclaré que les crânes étaient conservés dans des "boîtes en carton vulgaires qui ressemblent à des boîtes à chaussures".

En décembre 2019, Macron a déclaré que le “ colonialisme était une grave erreur ''. et appelé à tourner la page sur le passé.

Lors de sa campagne pour l'élection présidentielle, il avait connu une tempête provoquée par la colonisation française de l'Algérie comme un “ crime contre l'humanité '' appeler.

(AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here