Home Top news L'activité économique de la France a chuté de 33%, selon l'Insee

L'activité économique de la France a chuté de 33%, selon l'Insee

88
0
L'activité économique de la France a chuté de 33%, selon l'Insee

Délivré le: Modifié:

L'activité économique en France a légèrement augmenté au cours des deux dernières semaines alors que le pays se prépare à un verrou contre les coronavirus, mais reste un tiers en dessous de la normale, a déclaré jeudi l'agence de statistique officielle INSEE.

Activité dans le deuxième plus grand de la zone euro économie est actuellement inférieur de 33% à la normale, contre 35% il y a deux semaines, selon l'Insee.

Just so La France Se préparant à lever lundi un arrêt national, les secteurs de l'industrie et de la construction ont montré des signes de résurgence après la mise en place de protections sanitaires pour permettre aux travailleurs de reprendre le travail, a indiqué l'Insee.

Les dépenses de consommation, moteur principal de la croissance française, ont baissé de 32% par rapport à leur niveau normal, peu de changement par rapport aux 33% de l'Insee estimés deux semaines plus tôt.

L'Insee estime l'impact économique de l'écluse depuis fin mars en vérifiant une série de données, dont la consommation d'électricité et les données des cartes bancaires.

À mesure que des données plus traditionnelles deviennent disponibles, l'Insee complète les détails de son portrait de la crise économique, par exemple avec les chiffres de la production industrielle jeudi avec une chute libre de 16,2% en mars à partir de février.

Insee: la France est entrée en récession au premier trimestre

La semaine dernière, l'Insee a déclaré en un éclair PIB lire que l'économie du premier trimestre était entrée dans sa pire récession depuis au moins 1949, en retrait de 5,8% par rapport aux trois mois précédents.

Le gouvernement a mis en place un programme de crise de 110 milliards de dollars (118,9 milliards de dollars) pour amener les entreprises à fermer et subventionner fortement les congés de plus d'un travailleur du secteur privé sur deux pour prendre une vague de travailleurs permanents éviter les licenciements.

Même avec une utilisation massive du régime de congés, l'économie française a perdu 453 800 travailleurs au premier trimestre, les entreprises n'ayant pas renouvelé massivement les contrats de travail intérimaire, a annoncé l'INSEE jeudi.

Les jours sombres sont susceptibles de s'annoncer même après la levée du verrouillage, car les entreprises ont du mal à trouver leurs marques.

Par exemple, les fabricants souhaitent réduire leurs investissements de 7% cette année, le plus élevé depuis la récession de 2009 après la crise financière mondiale, ont déclaré les dirigeants du secteur INSEE dans une enquête trimestrielle publiée jeudi.

(REUTERS)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here