Home Top news La police turque organise des dirigeants syndicaux qui tentent d'organiser le rassemblement...

La police turque organise des dirigeants syndicaux qui tentent d'organiser le rassemblement du 1er mai

177
0
La police turque organise des dirigeants syndicaux qui tentent d'organiser le rassemblement du 1er mai

Délivré le: Modifié:

Vendredi, la police d'Istanbul a arrêté au moins 15 personnes, dont des dirigeants syndicaux qui ont tenté d'organiser une journée de mai malgré un verrou anti-coronavirus et une interdiction de manifester au point éclair de la place Taksim.

La Confédération des syndicats progressistes de Turquie, ou DISK, tweeté que le chef Arzu Cerkezoglu et plusieurs autres dirigeants syndicaux ont été arrêtés près de la place Taksim, où ils voulaient déposer des couronnes d'œillets.

Les photos montraient des policiers et des manifestants portant des masques et des écrans faciaux en contact étroit et tendu.

Le bureau du gouverneur d'Istanbul a déclaré que les manifestants avaient été libérés plus tard. Le communiqué ajoute que plusieurs syndicats ont déposé des couronnes sur la place Taksim, comme le permet le bureau du gouverneur, mais que la DISK a insisté pour marcher collectivement sur la place, ce qui est contraire aux règles d'exclusion sociale. et l'exclusion sociale.

La place Taksim a une valeur symbolique pour le mouvement ouvrier turc. En 1977, 34 personnes ont été tuées lors d'un événement survenu le 1er mai, lorsque des coups de feu ont été tirés sur la foule depuis un bâtiment voisin.

Les législateurs de l'opposition ont ensuite été autorisés à apporter la couronne endommagée de DISK sur la place.

la dinde a imposé des fermetures partielles dans 31 comtés chaque week-end et les jours fériés. Il existe des exceptions, notamment de nombreux travailleurs qui continuent de travailler pendant la pandémie. Le président Recep Tayyip Erdogan a déclaré que le pays devait continuer à produire pour que les «roues de l'économie» continuent de tourner.

L'interdiction des manifestations le 1er mai à Taksim est en vigueur depuis plusieurs années pour des raisons de sécurité. Vendredi, la police a fermé toutes les routes menant à la place Taksim avec des barricades et une sécurité renforcée.

Les syndicats ont commencé à marquer le jeudi 1er mai avant la conclusion de COVID-19 et ont également exhorté les gens à célébrer vendredi soir depuis leur balcon et à participer sur les réseaux sociaux.

La Turquie se classe au septième rang mondial pour le nombre d'infections confirmées avec 120 204 cas, selon l'Université Johns Hopkins, bien que les experts estiment que le bilan réel de la pandémie est supérieur au nombre. Le bilan officiel du pays est de 3174 morts.

(AP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here