Home France La police française évacue le camp de migrants du nord de Paris...

La police française évacue le camp de migrants du nord de Paris "submergé par des rats"

128
0
La police française évacue le camp de migrants du nord de Paris "submergé par des rats"

Délivré le: changé:

La police française a nettoyé mardi le dernier camp de tentes pour migrants dans le nord-est de Paris, avec 427 personnes transférées dans des abris dans le cadre d'un plan visant à faire sortir les migrants de la rue.

Le les migrants, qui comprenait quatre femmes, vivait dans 266 tentes et abris de fortune dans un campement sur le canal "jonché de détritus et d'ordures, envahi de rats et dégageant une odeur pestilentielle et nauséabonde d'urine et de crottes", selon les autorités.

L'opération de démolition du camp a commencé à 6h00 (5h00 GMT) et a duré deux heures, a indiqué la préfecture de région.

Des dizaines d’installations informelles ont vu le jour ces dernières années autour du Capitale française.

Beaucoup de migrants ont tourné leurs yeux vers le nord du port de la Manche de Calais, un point de départ pour les traversées vers la Grande-Bretagne.

Les autorités démolissent régulièrement les camps et affirment qu'ils présentent un risque pour la santé.

La semaine dernière, la police a déplacé plus de 1 400 migrants, dont 93 enfants, d'un autre camp du nord de Paris.

Ministre de l'Intérieur Christophe Castaner avait promis d'évacuer tous les camps de migrants de la ville à la fin de l'année dernière, en partie en ouvrant davantage de centres d'accueil pour les demandeurs d'asile, mais aussi en expulsant ceux dont les demandes étaient rejetées.

La police est déployée pour s'assurer que les migrants ne retournent pas dans les camps détruits ou n'en installent pas de nouveaux.

"Nous n'allons pas reprendre un cycle sans fin d'évacuations, suivi de nouvelles installations", a déclaré la semaine dernière à Paris le commissaire de police Didier Lallement.

Mais les critiques disent qu'à moins que le gouvernement n'offre un abri à long terme ou la perspective d'une résidence légale, de nombreux migrants retourneront simplement dans la rue.

Président Emmanuel Macron a déclaré l'an dernier que la France devait mettre fin à son approche "laxiste" de l'immigration.

(AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here