Home Monde La France ferme & # 39; pour coûter 120 milliards de dollars...

La France ferme & # 39; pour coûter 120 milliards de dollars en perte de revenus & # 39;

70
0
La France ferme & # 39; pour coûter 120 milliards de dollars en perte de revenus & # 39;

Délivré le: Modifié:

L'arrêt de près de deux mois de Covid-19 en France devrait coûter au pays environ 120 milliards d'euros de pertes de revenus, tandis que les soi-disant «économies forcées» sont estimées à 55 milliards d'euros, selon l'Observatoire économique français financé par l'État. (OFCE) lundi.

"Pendant le gel, le produit intérieur brut (PIB) a été réduit de 32%, ce qui équivaut à cinq points de PIB pour l'ensemble de 2020", a écrit l'Observatoire économique français (OFCE) financé par l'Étatet a noté que "près de 60% de la baisse du revenu national était imputable aux administrations publiques" et 35% aux entreprises.

La reprise économique de la France dépend du montant dépensé par les Français une fois le bloc levé, a indiqué l'OFCE.

Alors que les Français devraient avoir réalisé 55 milliards d'euros d'épargne forcée au cours de la période de clôture du 17 mars au 11 mai, ce qui signifie qu'ils ont dépensé moins qu'ils n'ont gagné, ils ne devraient pas achever leurs économies '' rapide & # 39; sera publié dès que le verrouillage sera levé, compte tenu des incertitudes concernant Covid-19.

L'écart de 120 milliards d'euros de pertes de revenus ne sera donc pas comblé rapidement.

Le ministère français du Travail a déclaré lundi que 9,6 millions de Français, soit un sur sept, avaient été contraints au chômage partiel par Covid-19, ce qui signifie qu'ils environ 84 pour cent de leur salaire net payé par le gouvernement.

La semaine dernière, le ministre français du Budget, Gérald Darmanin, a déclaré que le déficit budgétaire 2020 devrait atteindre des niveaux record d'après-guerre de 9% de la production économique à la suite du verrouillage.

Notre pays n'a pas connu une telle pénurie depuis la Seconde Guerre mondiale, a déclaré Darmanin France Info la radio.

"Chaque semaine, chaque semaine de clôture … nos finances publiques se dégradent", a-t-il dit, ajoutant que la dette française grimperait à 115% du PIB, contre un peu moins de 100% l'an dernier.

(FRANCE 24 avec REUTERS, AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here