Home France La France autorise un chercheur à accéder aux archives de Mitterrand sur...

La France autorise un chercheur à accéder aux archives de Mitterrand sur le génocide rwandais

La France autorise un chercheur à accéder aux archives de Mitterrand sur le génocide rwandais

Publié le: Modifié:

Le plus haut tribunal administratif français a jugé vendredi qu'un enquêteur avait pu consulter les archives de l'ancien président François Mitterrand concernant le génocide de 1994 au Rwanda, mettant ainsi fin à une longue bataille juridique pour l'accès.

Le Conseil d'Etat a déclaré que les documents permettraient à l'enquêteur, François Graner, "d'éclairer un débat d'intérêt général".

La décision met fin à une longue bataille juridique entre Graner et les membres de l'association Survive pour accéder aux archives du site Génocide rwandais.

En avril 2015, la présidence française a annoncé que ses archives sont sur Rwanda pour 1990-1995 serait publié.

Graner a ensuite demandé l'accès au Mitterrand les archives. Mais en septembre 2017, la principale autorité constitutionnelle de la France a déclaré que les archives présidentielles devaient être gardées secrètes, car en vertu de la loi française, les archives d'un président ou d'un ministre peuvent rester secrètes 25 ans après la mort de cette personne.

Mitterrand est décédé en janvier 1996 après son mandat de 1981 à 1995 en tant que président.

Histoire troublée

Le Rwanda accuse depuis longtemps la France de complicité dans le génocide provoqué par la mort de l'ancien dictateur rwandais en 1994, Juvenal Habyarimana quand son avion a été abattu. Environ 800 000 personnes – principalement des Tutsis – ont été tuées.

La France a nié toute implication dans les tueries, mais les présidents français successifs ont tenté de s'attaquer au problème épineux qui a mis les relations bilatérales sous pression.

En avril 2019, le président français Emmanuel Macron nommé un groupe d'experts enquêter sur les actions de la France au Rwanda.

Le comité de huit chercheurs et historiens a pour mission de "consulter l'ensemble des archives françaises liées au génocide … pour analyser le rôle et l'implication de la France durant cette période", a indiqué la présidence dans un communiqué.

(FRANCE 24 avec AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here