Home France La fermeture à la fin de Covid-19 soulage les restaurants parisiens

La fermeture à la fin de Covid-19 soulage les restaurants parisiens

La fermeture à la fin de Covid-19 soulage les restaurants parisiens

Publié le: Modifié:

Les propriétaires de restaurants et de cafés à Paris ont applaudi leur opportunité de se remettre au travail lundi après que le gouvernement a déclaré qu'ils pouvaient rouvrir leurs salles à manger trois mois après leur fermeture pour limiter l'épidémie de coronavirus.

La réouverture plus tôt que prévu du Paris région a été annoncée par le président Emmanuel Macron dimanche tard, peu de temps avant que les responsables ne signalent que neuf COVID-19[feminine décès au cours des dernières 24 heures – le chiffre le plus bas depuis mars.

"La majeure partie de l'épidémie est derrière nous", a déclaré lundi le ministre de la Santé, Olivier Veran, bien qu'il ait averti que "cela ne signifie pas que nous pouvons arrêter de combattre le virus".

Jusqu'à maintenant, Restaurants dans et autour de la capitale ne pouvait servir les clients que sur des terrasses extérieuresmême en tant que restaurants le reste du pays a ouvert complètement plus tôt ce mois-ci.

“ Ça va être une fête '', a expliqué à l'AFP Stéphane Manigold, propriétaire de quatre restaurants parisiens, dont la Maison Rostang, deux étoiles.

& # 39; Nous avons attendu le discours du président. Nos équipes sont disponibles et désireuses de reprendre le travail », a-t-il déclaré.

Manigold a fait la une des journaux le mois dernier après avoir poursuivi avec succès son assureur, le géant français Axa, pour avoir payé environ 70 000 $ (79 000 $) en compensation de la perte de son entreprise.

Les assureurs ont fait valoir que la plupart des contrats ne couvrent pas les fermetures administratives à l'échelle nationale, mais les restaurants disent que les moyens de subsistance sont en jeu et ont demandé au gouvernement d'intervenir.

Même dans le reste de France, où les restaurants ont été autorisés à rouvrir complètement le 11 mai, les propriétaires ont dû retirer les tables pour s'assurer qu'il y avait au moins un mètre entre les mangeurs.

Didier Chenet, directeur de l'association GNI des hôteliers et restaurateurs indépendants, estime que les règles de distance sociale ont réduit la capacité d'au moins la moitié.

"Enfin, le retour au travail dans toute la France est un soupir de soulagement", a-t-il déclaré.

Mais à moins que le gouvernement ne lève la règle du mètre, at-il dit, "la reprise sera très lente, avec des conditions économiques impraticables pour nos entreprises", a-t-il déclaré.

& # 39; Impossible d'ouvrir en une journée & # 39;

Les touristes étrangers, ingrédient clé du succès dans les restaurants parisiens en particulier, sont également peu susceptibles d'arriver en nombre avant COVID, même si l'UE commence pour l'instant à ouvrir les frontières au sein du bloc.

Les employeurs français étant toujours invités à autoriser les employés à travailler à domicile dans la mesure du possible, la ruée vers le déjeuner reste également loin de ce qu'ils étaient avant l'épidémie, a déclaré Chenet.

Et Manigold a déclaré que les restaurants ont besoin de temps pour remettre leurs employés en stock – l'État français paie la plupart de leurs salaires depuis le Confinement pour éviter les licenciements, un effort financier colossal.

“ Au mieux, nous ouvrirons deux restaurants mercredi et l'autre la semaine prochaine '', a-t-il déclaré.

Un jour, les politiciens comprendront que vous ne pouvez pas simplement ouvrir un restaurant. Ils auraient pu empêcher la brutalité ", a-t-il dit.

Macron a déclaré dimanche que le gouvernement avait mobilisé 500 milliards de dollars pour atténuer le coup du virus corona contre l'économie, dont plus de 6 milliards de dollars de prêts publics aux restaurants, hôtels et cafés.

Il a également annoncé que tous les élèves du secondaire devraient retourner en classe lundi prochain, un soulagement pour les parents qui jonglent avec le travail et l'école.

Les règles d'hygiène seront assouplies, les enseignants pouvant désormais accueillir plus de 15 enfants par classe, a déclaré lundi le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer.

(AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here