Home France La chrétienne pakistanaise Asia Bibi demande à la France un asile politique

La chrétienne pakistanaise Asia Bibi demande à la France un asile politique

259
0
Asia Bibi brise le silence après l'enfer du couloir de la mort pakistanais

Délivré le: changé:

Asia Bibi, la chrétienne pakistanaise qui a passé des années dans le couloir de la mort après avoir été accusée de blasphème en 2010, a déclaré lundi qu'elle demandait l'asile politique au gouvernement français.

"Mon grand souhait est de vivre en France", Bibi a déclaré dans une interview à la radio RTL, son premier voyage à La France depuis qu'elle a fui au Canada avec sa famille en 2018.

Sa visite intervient quelques semaines après la publication de son livre "Enfin Libre!" (Enfin gratuit) en français le mois dernier, avec une version anglaise qui sortira en septembre.

"La France est le pays où j'ai reçu ma nouvelle vie … Anne-Isabelle est un ange pour moi", a-t-elle déclaré, se référant à la journaliste française Anne-Isabelle Tollet, qui faisait campagne pour sa libération et plus tard co- a écrit le livre de Bibi.

Mardi le maire de Paris Anne Hidalgo est de délivrer un certificat de citoyenneté honorifique que la ville a accordé à Bibi en 2014, alors qu'elle était toujours derrière les barreaux.

Elle a dit qu'elle n'avait pas prévu une seule rencontre avec le président Emmanuel Macron, mais "bien sûr j'aimerais que le président entende ma demande".

Dans son livre, Bibi parle de la situation de cauchemar à laquelle elle a été exposée en prison jusqu'à sa libération en 2018, au milieu d'une manifestation internationale contre son traitement.

L'acquittement a provoqué de violentes émeutes dans la majorité musulmane Pakistan, où les chrétiens sont souvent la cible de persécutions.

Plus tard, elle a fui avec sa famille au Canada, où elle vivait sous la protection de la police dans un endroit non divulgué.

"De toute évidence, je suis extrêmement reconnaissant au Canada", a déclaré Bibi, ajoutant qu'elle voulait maintenant travailler "main dans la main" avec Tollet pour encourager les autorités pakistanaises à emprisonner d'autres personnes en relation avec les lois anti-blasphème du pays.

"Pour toujours en exil"

Les allégations contre Bibi datent de 2009, lorsque les travailleurs musulmans qui travaillaient avec elle ont refusé de partager l'eau parce qu'elle était chrétienne.

Une bagarre a éclaté et une femme musulmane s'est ensuite rendue chez un ecclésiastique local et a accusé Bibi d'avoir commis blasphème contre le prophète Mohammed.

Mais malgré son acquittement spectaculaire par le plus haut tribunal du Pakistan, les militants ont averti que la liberté signifierait probablement une vie menacée pour Bibi par des extrémistes qui avaient longtemps demandé sa mort.

Elle a été transférée au Canada en mai dernier, où Tollet était le seul journaliste que Bibi avait rencontré depuis son arrivée.

Dans son livre, Bibi parle des conditions humiliantes et terribles en prison et des tortures quotidiennes qui endurent la minorité chrétienne du pays.

Elle parle également de la difficulté de s'adapter à sa nouvelle vie et de la douleur de devoir partir sans voir son père ou d'autres membres de la famille.

"Le Pakistan est mon pays. J'aime mon pays, mais je suis en exil pour toujours, a-t-elle écrit.

(AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here