sport

Finale du 400 m nage libre hommes, Elijah Winnington, Jack McLoughlin

Jack McLoughlin a remporté la deuxième médaille australienne aux Jeux olympiques de Tokyo, remportant l’argent au 400 m nage libre après que le Tunisien Ahmed Hefnaoui ait remporté une victoire surprise.

McLoughlin a pris la tête au début du dernier tour mais n’a pas pu empêcher Hefnawy de le dépasser pour arracher l’or de la voie extérieure en 3:43,36.

Le favori australien d’avant course, Elijah Winnington, s’est mal évanoui pour terminer septième après avoir connu un départ très difficile au départ.

Son temps était de 3:45.20, plus de deux secondes et demie en dehors du temps qu’il avait affiché lors des essais australiens, ce qui lui aurait facilement valu la médaille d’or.

McLoughlin a terminé à seulement 0,16 du vainqueur après avoir mené à mi-parcours. L’Américain Kieran Smith a remporté le bronze.

Elijah Winnington (à gauche) a remporté les médailles lors de la finale du 400 m.Source : Agence France Presse

Ian Thorpe a déclaré à Channel Seven : “C’est 0,16 seconde de retard pour Jack McLoughlin. Encore une excellente performance pour lui. 43,52. Oh mon Dieu, c’était serré. C’était très, très serré.”

Et à propos de McLaughlin, il a ajouté : « Il n’a pas été aussi rapide dans la finale qu’il n’a nagé dans la chaleur. C’est difficile d’être capable de faire ça. C’était une fin serrée pour le 400 libre. Seulement 0,16 de seconde sépare le d’or et d’argent. Ce n’était qu’à la fin de cette course.

C’est difficile. C’est ma première finale internationale. Donc je veux dire, évidemment, je suis un peu déçu mais c’est un sport, il faut passer et je vais devenir plus fort”, a déclaré Winnington en pensant à sa course.

McLoughlin, qui n’a avancé que dans les 50 derniers mètres après avoir mené la majeure partie de la finale, s’est vu demander s’il pouvait voir l’éventuel vainqueur de la médaille d’or : « Non, je suis assez aveugle. Je savais que j’allais pouvoir le voir sur le chemin du retour et j’ai vu les garçons du milieu entrer. J’ai baissé la tête dans les 100 derniers et j’ai en quelque sorte entendu un peu. Mais les deuxièmes Jeux olympiques, c’est très bien. “

McLoughlin a révélé après la course qu’il avait presque arrêté de nager l’an dernier.

“Je voulais sortir de l’avant et dire me chasser et cela a presque fonctionné”, a-t-il déclaré.

« Je savais qu’ils venaient vers moi.

“Je suis Super Stoke avec la deuxième place, un peu agacé parce que je n’ai pas gagné.

“L’année dernière, j’étais sur le point d’arrêter de fumer, donc être ici maintenant est très surréaliste.”

Le Tunisien Ahmed Hefnaoui a produit l’une des plus grandes surprises olympiques depuis des décennies.Source : Agence France Presse

Hefnaoui, basé en France, a été assez surpris lorsqu’il a réalisé qu’il avait remporté l’événement.

C’était un mouvement inhabituel sur la grande scène pour Hefnawi, qui a vu son temps ralentir de neuf secondes alors qu’elle avait 15 et 16 ans, mais s’est amélioré à 3 minutes 49 l’année dernière et 3 minutes 47 en mai de cette année.

Il s’agit du plus gros revers olympique depuis près de trois quarts de siècle. En 1952, aux Jeux olympiques d’Helsinki, le Français Juan Pato a battu la favorite Ford Kono. Le père de Botox qui était dans les gradins a couru et a sauté dans la piscine tout habillé pour célébrer avec son fils.

READ  Autres sports : Olympiade Van Art débarque à Tokyo au lendemain de sa victoire sur les Champs-Elysées

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer