sport

Deschamps a mis en garde contre « des difficultés supplémentaires » pour la France au Kazakhstan

Didier Deschamps admet qu’il y a cinq heures de décalage horaire et que le terrain artificiel va rendre la vie difficile à la France au Kazakhstan, mais estime que les champions du monde « ont l’obligation d’obtenir un résultat ».

Le premier match de qualification pour la Coupe du monde de dimanche emmène la France à Astana quatre jours après un match nul 1-1 décevant contre l’Ukraine.

La France ne peut pas supporter un autre faux pas, mais elle fait face à des adversaires potentiellement trompeurs au Kazakhstan, qui n’ont pas encore disputé leur premier match mais qui ont connu leur campagne de qualification européenne la plus réussie jusqu’à présent avant la finale de l’Euro 2020.

Cela comprenait une victoire 3-0 à domicile contre l’Écosse, qui s’est finalement qualifiée pour la finale, le Kazakhstan ne prenant que 41% de possession mais amassant 10 tirs – dont six cadrés – et le total de leurs buts attendus a été (1,2) doublé. Visiteurs (0,6).

Le risque des qualifications de dimanche va au-delà du seul pays hôte de la France, car l’équipe de Deschamps s’occupe également des voyages, de la fatigue des voyages et d’une surface inconnue.

« Avec mon équipage, nous connaissons très bien cet adversaire », a déclaré l’entraîneur lors d’une conférence de presse. « Mais la difficulté vient du retard, car il peut être difficile de trouver le sommeil et un stade différent de celui sur lequel les joueurs ont l’habitude de jouer.

« C’est à nous de nous assurer que nous sommes debout. Un piège? Je ne sais pas, mais il y a des difficultés supplémentaires, oui. »

READ  Antoine Griezmann frappe à nouveau alors que la France cherche à s'imposer 1-0 en Bosnie | actualités du football

Malgré le match nul entre la Bosnie-Herzégovine et la Finlande, qui fait que la France n’a pas perdu de terrain en milieu de semaine, une réponse s’impose après leur atterrissage décevant à Paris.

Les Bleus avaient 63% de possession et 18 tirs mais seulement trois cadrés, dont le superbe premier but d’Antoine Griezmann.

L’Ukraine a mobilisé trois tentatives faibles, l’une d’elles détournant de manière décisive Pricel Kempembe avec un but.

«Même si le résultat était meilleur, nous avions le même engagement [in Astana] Contre un adversaire qui n’a rien à perdre. « 

«C’est à nous de faire le travail, et plus que la pression, nous avons l’obligation d’obtenir un résultat.

«La pression était encore plus forte lors des éliminatoires du Championnat d’Europe, lorsque nous nous sommes rendus en Andorre juste après notre défaite en Turquie, avec la même intimité que le stade industriel.

« En ce qui concerne ce qu’ils ont fait lors des derniers matches, le Kazakhstan est fort et encaisse peu de buts. Ce n’est pas simple de toute façon. »

Pendant ce temps, le capitaine Hugo Lloris a souligné les avantages potentiels de jouer sur un terrain artificiel pour une équipe de France qui ne devance l’Espagne que pour les passes décisives (7360), les passes réussies (6571) et la possession moyenne (72%) lors des éliminatoires de l’Euro 2020.

« Cela améliore le jeu des passes courtes », a-t-il déclaré. «Nous essaierons de nous orienter le mieux possible à l’entraînement plus tard [on Saturday].

Demain [Sunday] Nous essaierons de jouer et de nous amuser au maximum.

READ  Estanguet insiste sur la "porte ouverte" de Paris 2024 alors que la Semaine mondiale du sport démarre à Paris

« Nous nous attendons à un match comme contre l’Ukraine, où le ballon est devant un bloc bas. Nous devons mettre de la force dans nos passes, dans notre course. »

« L’utilisation du ballon sera très importante, donc l’adaptation au terrain artificiel sera très importante à l’avenir. »

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer