science

Des chercheurs chinois déterminent la dose de radioactivité à la surface de la Lune

Sci-tech

URL courte

https://cdnfr1.img.sputniknews.com/img/07e4/09/1a/1044485220_0:0:1920:1081_1200x675_80_0_0_7d157c898f4795cd8d97bb0bc6f60e96.jpg

Spoutnik France

https://cdnfr2.img.sputniknews.com/i/logo.png

https://fr.sputniknews.com/sci_tech/202009261044485255-des-chercheurs-chinois-etablissent-la-dose-de-radioactivite-a-la-surface-de-la-lune/

Des chercheurs chinois ont réussi à établir le niveau de rayonnement à la surface de la Lune à l’aide de la station automatique Chang’e 4. Il s’est avéré que la dose quotidienne de rayonnement était en moyenne de 1 369 microsieverts, soit environ 200 fois celle de la surface de la Terre.

Une équipe de scientifiques chinois a découvert que le niveau de rayonnement à la surface de la Lune était 200 fois supérieur à celui de la Terre, selon un étude publiée le 25 septembre dans la revue Science Advances.

Les chercheurs ont calculé la dose quotidienne de radioactivité que reçoivent les astronautes lorsqu’ils sont confrontés aux rayons cosmiques galactiques, aux émissions sporadiques de particules solaires, ainsi qu’aux neutrons et aux rayons gamma qui apparaissent à la suite de l’interaction du rayonnement cosmique avec le sol lunaire.

Selon l’étude, ils ont pris comme base les données de la station automatique chinoise Chang’e 4 qui a travaillé sur la Lune en 2019 et à bord duquel un dosimètre à neutrons a été placé.

La Lune plus radioactive que la Terre

Les spécialistes ont ainsi pu déterminer que la dose quotidienne d’irradiation ionisante était en moyenne de 1 369 microsieverts, soit 2 à 3 fois celle de la Station spatiale internationale.

“Les niveaux de rayonnement que nous avons mesurés sur la Lune étaient environ 200 fois plus élevés que ceux de la surface de la Terre et 5 à 10 fois plus élevés que ceux d’un avion volant de New York à Francfort”, a déclaré l’un des chercheurs, Robert Wimmer-Schweingruber, du Centre spatial national de l’Académie chinoise des sciences, cité par la source.

Selon les scientifiques, la base du rayonnement est les rayons cosmiques galactiques.

READ  DIRECT. Covid-19: les Etats-Unis à nouveau dans une sorte de "plateau" avec près de 800 morts par jour

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer