science

Découverte d’un hypercarnivore ‘Fish Lizard’ vieux de 130 millions d’années

Reconstitution de la vie de Kyhytysuka sachicarum du début du Crétacé en Colombie. Crédit : Derley Curtis

Un nouveau fossile d’un reptile marin vieux de 130 millions d’années a mis en lumière l’évolution des hyper-tertres de ces ichtyosaures survivants.

Une équipe de chercheurs internationaux du Canada, de Colombie et d’Allemagne a découvert une nouvelle espèce de reptile marin disparu. Le spécimen, un crâne d’un mètre de long étonnamment préservé, est l’un des derniers ichtyosaures survivants – des animaux anciens qui ressemblaient étrangement à un espadon vivant.

Reconstitution de Kyhytysuka sachicarum

Reconstitution de la vie de Kyhytysuka sachicarum du début du Crétacé en Colombie. Crédit : Derley Curtis

« Cet animal a développé des dents uniques qui lui ont permis de manger de grosses proies », explique Hans Larsson, directeur du Musée Redpath de l’Université McGill. « Alors que d’autres ichtyosaures avaient de petites dents de taille égale pour se nourrir de petites proies, cette nouvelle espèce a modifié la taille de ses dents et l’espacement entre elles pour construire un arsenal de dents permettant d’abattre de grosses proies, comme les gros poissons et autres reptiles marins. « 

Bouche Kyhytysuka

Reconstitution de la vie de Kyhytysuka sachicarum du début du Crétacé en Colombie. Crédit : Derley Curtis

Nous avons décidé de le nommer enliser Ce qui se traduit par «la langue qui se mêle à quelque chose de pointu» dans une langue indigène de la région du centre de la Colombie où le fossile a été trouvé, honorant l’ancienne culture Muisca qui existe depuis des milliers d’années», explique Derle Curtis, un étudiant diplômé sous la direction de Hans Larsson et Carlos Jaramillo, du Smithsonian Tropical Research Institute.

Les ichthyosaures sont de grands reptiles marins éteints.

Crâne de Derley Curtis Kyhytysuka

Darley Curtis travaille avec le crâne de Kyhytysuka. Crédit : Derley Curtis

Avec ces nouvelles espèces, ont déclaré les chercheurs, la grande image de l’évolution des ichtyosaures a été clarifiée. Nous avons comparé cet animal à l’autre jurassique Et crayeux Les ichtyosaures ont pu identifier une nouvelle espèce d’ichtyosaure », explique Erin Maxwell du State Natural History Museum de Stuttgart (ancienne étudiante diplômée du laboratoire de Hans Larsson à McGill). « Cela bouleverse l’arbre évolutif des ichtyosaures et nous permet de tester de nouvelles idées sur la façon dont ils ont évolué.

Squelette de Kyhytysuka sachicarum

Comparer le squelette de Kykytysuka à un humain en termes de taille. Les os connus sont blancs. Crédit : Derley Curtis

Selon les chercheurs, cette espèce est issue d’une période de transition importante au début du Crétacé. À cette époque, la Terre sortait d’une période relativement froide, le niveau de la mer montait et le continent géant Pangée se séparait en masses continentales du nord et du sud. Il y a également eu un événement d’extinction mondiale à la fin de la période jurassique qui a modifié les écosystèmes marins et terrestres. « Plusieurs écosystèmes marins classiques du Jurassique d’ichtyosaures se nourrissant en eau profonde, de plésiosaures à cou court et de crocodiles adaptés à la mer ont donné naissance à de nouvelles sous-espèces de plésiosaures à long cou, de tortues de mer et de grands lézards marins appelés mosasaures, et maintenant ce sauvage ichtyosaure, dit Derley Curtis.

Crâne de Kyhytysuka

Interprétation des images et interprétation anatomique du crâne de Kyhytysuka sachicarum. Crédit : Derley Curtis

« Nous découvrons de nombreuses nouvelles espèces dans les roches d’où provient ce nouvel ichtyosaure. Nous testons l’idée que cette région et cette époque en Colombie étaient un point chaud pour la biodiversité ancienne et nous utilisons les fossiles pour mieux comprendre l’évolution des écosystèmes marins au cours de cette période de transition », ajoute-t-elle. Comme prochaines étapes, les chercheurs continuent d’explorer la richesse des nouveaux fossiles trouvés au Centro de Investigaciones Paleontológicas à Villa de Leyva en Colombie. « C’est là que j’ai grandi, et c’est très gratifiant de faire des recherches ici aussi », dit Curtis.

Référence : « Réémergence des ichtyosaures hyper-reproductifs au Crétacé avec des dents divergentes : une revue Sachikarum ‘Platpetrigius’ (Reptilia : Ichthyosauria, Ophthalmosauridae) de Columbia » par Derley Curtis, Erin E. Maxwell et Hans C. Larsson, 22 novembre 2021, disponible ici. Journal de Paléontologie Systématique.
DOI : 10.1080 / 14772019.2021.1989507

READ  La sonde solaire de l'Agence spatiale européenne prend des images irréalistes de quatre planètes en même temps

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer